Vœux du maire : une dernière

La cérémonie des vœux du maire qui s’est tenue ce dimanche 12 janvier à l’école élémentaire avait une saveur particulière : c’était la dernière de l’ère Henri Herry. Même si l’information était connue, le maire a confirmé qu’il ne se représentait pas, et que ces vœux étaient donc les derniers qu’ils présentait.

 

Le maire a passé rapidement en revue quelques actions de l’année 2019, et a brossé un portrait d’Orry par rapport aux communes voisines. Il s'est enfin permis quelques recommandations à ceux qui se présentaient à sa suite.

 

Ont ensuite pris la parole Corry Neau, au nom du Conseil départemental, Manoëlle Martin au nom du Conseil Régional, le sénateur Jérôme Bascher, et le député Eric Woerth. Tous ont remercié Henri Herry pour son travail à leur côté durant les années écoulées. Un pot de l’amitié a ensuite été partagé.

 

Des candidats des deux autres listes déclarées avaient également fait le déplacement, dont certains pour la première fois.  D'autres étaient là aussi en tant que conseillers municipaux/adjoints. Comme tous les ans depuis plusieurs années, La Vie d’Orry a assisté à ce rendez-vous communal.

 

On ne peut que déplorer que peu d'Orrygeois aient assisté à cette cérémonie, qui devrait être un rendez-vous majeur de la vie municipale, à condition peut-être de le rendre plus attractif.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 12
  • #1

    Patricia (mardi, 14 janvier 2020 22:14)

    Ouf enfin

  • #2

    jean claude (mercredi, 15 janvier 2020 15:07)

    enfin le bout du tunnel!!

  • #3

    Charmilles (mercredi, 15 janvier 2020 19:18)

    C'est officiel comme ça.
    Au fond, il doit avoir hâte que ça se termine aussi.

  • #4

    Lapinou (mercredi, 15 janvier 2020 21:08)

    Certains candidats aux élections sont venus aux vœux de la municipalité pour la première fois, et n’avaient apparemment d’autre but que de venir « saluer chaleureusement » les représentants du canton, du département, et de la région, avec une fascination et une frénésie qui est beaucoup moins spontanée quand il s’agit des Orrygeois.
    Ceci dit, peu d’Orrygeois (non candidats) ont participé à cette présentation des « vœux à la population », même si l’article publié sur le site municipal revendique « une centaine d’Orrygeoises et d’Orrygeois ». Aucune photo du public n’a toutefois été publiée parmi celles mises en ligne, qui aurait permis à chacun de se rendre compte par lui-même de l’affluence ! Question de pudeur, ou pratique révélatrice d’un mode de gouvernance ?
    La population a sans doute eu raison de bouder l’évènement, car le Maire n’a eu d’yeux quasiment que pour les « officiels » qui avaient répondu à son invitation pour lui rendre hommage. Quelques « bons vœux » de circonstance, mais aucune empathie particulière pour les Orrygeois dans les discours. Pas un mot pour le personnel communal et pour les agents techniques, pour le travail qu’ils accomplissent pour la population, ni pour les commerçants qui font vivre le village, ou encore les enseignants et le personnel d’encadrement des écoles. Aucun remerciement pour ses adjoints, pour les conseillers municipaux, avec lesquels le maire est pourtant réputé avoir géré la commune pendant 6 ans.
    Triste fin… heureusement.
    Cette cérémonie des vœux est très représentative de l’ambiance qui règne à Orry pendant cette campagne électorale, durant laquelle on voit fleurir ici et là des vocations spontanées, qui permettent à de parfaits inconnus de s’auto-propulser dans la lumière… Ils « sortent du bois » sans scrupule, quelques mois avant les élections, et exploitent le moindre élément qui permet de les relier à la vie communale : Leurs enfants y sont (ou y étaient) scolarisés, ils sont « impliqués » dans « plusieurs » associations (combien, lesquelles, pour y faire quoi ?), ou encore ils ont participé à une course à pieds dans le village. Certains candidats profitent du moindre évènement pour se montrer en bonne compagnie, faire de belles photos immédiatement relayées sur Internet, sans doute pour créer l’illusion et faire croire aux « crédules citoyens » appelés à voter en mars prochain, qu’ils ont des amis « en haut lieu », et qu’ils seraient donc les mieux placées pour servir la commune.
    Personne ne s’y trompera : il s’agit avant tout de « marketing » et « communication », dans le plus mauvais sens du terme ! Espérons que les Orrygeois jugeront les candidats sur leur sincérité, sur leurs actes, et non sur les beaux habits qu’ils se seront taillés sur mesure durant la campagne.
    S’il vous plait, mesdames et messieurs de La Vie d’Orry, ne prenez pas part à cette mascarade : Restez-vous-mêmes, et continuez à faire ce que vous faites depuis plusieurs années pour la commune et pour les Orrygeois. Le temps de la campagne, mais aussi par la suite, si les Orrygeois vous accordent (comme il faudrait l’espérer) leur confiance pour la prochaine mandature.

  • #5

    Laurence (vendredi, 17 janvier 2020 14:25)

    Lapinou! Je n'ai qu'un mot BRAVO pour cette analyse si réaliste...

  • #6

    Chab (lundi, 27 janvier 2020 14:23)

    Les vocations ne doivent pas attendre le nombre des années.
    Et dans les listes , des oranges en passant par la bleue et la verte, nombre de personnes se sont senties pousser des ailes.
    Je dirai pour rester positif qu il n est jamais trop tard pour prendre conscience que s investir dans la commune cest important. Merci à tous ceux qui le font et peu importe le comment.

  • #7

    Lapinou (vendredi, 31 janvier 2020 08:48)

    Le "comment" est en tout cas révélateur de ce que sont certains nouveaux ailés (pour ne pas dire nouveaux zélés) : que tous les candidats se présentent à leur avantage est tout à fait légitime et compréhensible. Ce qui l'est moins, il me semble, c'est de présenter les choses de façon malhonnête, en dissimulant la réalité, notamment sur les liens familiaux qui existent entre certains membres de la liste... plusieurs couples sont dissimulés aux Orrygeois, car certaines dames se présentent sous leur nom de jeune fille... il semblerait que certains candidats se présentent avec leur enfant sur la liste aussi... Tout cela ne mériterait-il pas un peu de transparence ?

  • #8

    Tonton (vendredi, 31 janvier 2020 17:39)

    Et ce n'est pas fini ! ...
    La liste "Avenir" comporte plusieurs conseillers municipaux de la "majorité" actuelle (je mets des guillemets parce que c'est devenu la débandade et que maintenant ça canarde dans les coins ...). Ils auront voté consciencieusement toutes les décisions prises en Conseil, en tournant le dos à toutes leurs belles promesses électorales (les cerises sur le gâteau, c'est quand même la médiathèque et le dojo !). Et alors, cette fois-ci c'est promis ils feront vraiment ce qu'ils écrivent ? Et on doit leur faire confiance ? Ils veulent vraiment faire croire que pendant ces 6 ans ils n'ont pas eu les moyens d'intervenir, que tout ça s'est fait malgré eux ?
    En réalité, pendant ce temps, qui a vraiment tenté de protéger notre village avec tous les moyens légaux disponibles ?
    Nathanaël Rosenfeld et l'association La Vie D'Orry

  • #9

    Laurence (samedi, 01 février 2020 10:19)

    Alternative et Avenir ont ils des soucis de " recrutement" pour présenter autant de couples l'un et l'autre sur leurs listes ? Du jamais vu !

  • #10

    auguste nicole (samedi, 01 février 2020 16:03)

    bien vu Lapinou,,mais ce qui compte c'est que les orrygeois,,,se rendent compte de ;,pour qui et pourquoi ils vont voter?? une grosse erreur,,ça suffit ,,,mais 2 ça ferait beaucoup trop!!!

  • #11

    Tonton (lundi, 03 février 2020 09:39)

    Six ans que ça dure, ce mépris pour le vote des gens ...
    Quand on se fait élire avec un programme qu'on fout à la poubelle le lendemain de l'élection, quand on se présente avec sa femme, son mari, son conjoint, son cousin, ses mômes, c'est juste une absence de respect complet pour les électeurs. Point barre. C'est pas de la démocratie ça ... Alors, des fois que certains ignoreraient encore le phénomène parce qu'ils ont de la glu dans les paupières, ben il faut le faire savoir. La moitié de ces listes est faite pour ne pas être aux affaires de la commune plus tard, mais juste pour permettre à ceux qui vont être élus de jouer les opposants permanents ! C'est pas normal ça ...

  • #12

    Lucide (vendredi, 07 février 2020 21:35)

    En général comme tout projet il y a beaucoup de volontaires au début pour participer,très peu au milieu . et quelques uns à la fin ...pour la réalisation.
    C’est un véritable engagement de six ans qui se profite ,ce n’est pas rien ,il faut être réaliste,c’est important pour le choix.