Ce qu'il faut retenir du conseil municipal du 25 février

Le Conseil prévu 18 février n’avait pas réuni le quorum, et s’est donc tenu ce 25 février (sans que le quorum ait besoin d’être atteint). 10 élus étaient présents.

 

Voici les principaux points à retenir :

 

  • Subvention de 1286 euros attribuée par la commune pour la restauration du tableau de l’église La Remise des clefs à Saint-Pierre

Commentaire : Monsieur le Maire a précisé que la commune versait la subvention minimum exigée. Voilà qui en dit long sur l'intérêt porté au tableau...

 

  • Passation du marché Extension des Services Techniques

Le conseil a autorisé la passation du marché d’extension des Services Techniques. Cette extension sera de 74m², pour une surface actuelle d'environ 230m². Le montant détaillé par M. le Maire est 368 000€ HT auquel il faut ajouter 2750€ pour le Maître d’Ouvrage, 4464€ pour le coordonnateur de sécurité et 16 404€ pour l’architecte. Coût total : 391.618€, soit un coût de près de 5300€/m² !

 

  • Demande de subventions pour la réfection des voiries

Il est envisagé 333 000€ pour la réfection des voiries (aux Pâturages, route de Montgrésin, rue du muguet, voie douce entre la rue des Pâturages et la rue Jacques Maillet).

 

  • Emplacement des bennes à verre

Les bennes à verre vont être enterrées par les services de la communauté de communes à leur emplacement actuel, c’est-à-dire le long de la route de La Chapelle, devant le parking du stade.

 

 

En fin de conseil, M. le Maire et son équipe ont été interrogés sur le fait que pendant les vacances il n’y avait plus de pain disponible au centre-bourg, en particulier pour les personnes âgées ; il a été répondu que les commerçants avaient du mal à se concerter ; donc « c’est comme ça » ; il n’y a eu que 3 personnes à réclamer (donc ça ne vaut pas la peine de faire plus !)

Mais alors à quoi sert une municipalité si ce n’est à faciliter la vie de ses concitoyens en particulier les personnes âgées ; une municipalité ne doit-elle pas anticiper ; aider à organiser les choses ou bien mettre en œuvre des actions de solidarité ?

 

ADDENDUM : dans un article intitulé "Extension des locaux techniques", la municipalité annonce une extension de 228m² des locaux existants. Pour notre part, nous nous sommes basés sur la surface indiquée sur le panneau de chantier, soit 74m² (voir photo ci-dessous). Pourquoi une telle incohérence? A Monsieur le Maire de répondre...

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Yves Mineraud (jeudi, 28 février 2019 07:33)

    Bonjour,

    le premier rôle d'une municipalité, c'est effectivement d'aider les habitants, au lieu de les laisser tomber à tout bout de champ. Aider les personnes les plus faibles ou démunies, même quand elles ne sont que trois à demander, voilà qui aurait un peu d'allure ! Mais bon, on ne peut pas exiger plus que les capacités malheureusement disponibles en stock, que ce soit en matière d'empathie comme sur le plan du simple respect de l'autre.

    Quant à la dépense de 390.000 euros pour une extension de surface de 74 m2, elle en dit long également sur le rapport à l'argent qu'entretiennent certains ...

    Pour finir, 10 conseillers sur 23 pour ce dernier Conseil, quel succès !
    Bravo l'artiste ...
    :-(

    Yves

  • #2

    Charmilles (dimanche, 10 mars 2019 14:55)

    Si la dépense de 390 000€ concerne uniquement 74 m² de construction et non 228 m², des éclaircissements sont nécessaires. Le permis affiché date du 21/10/ 2017 : est ce le même permis ou bien a t'il été modifié ? Si le permis a été modifié l'affichage ne serait pas correct.