Les dysfonctionnements démocratiques de la commune

Nous sommes nombreux à constater des dysfonctionnements démocratiques majeurs au sein de la commune, et à regretter qu'au sein d'une petite commune où les choses devraient être simples et transparentes, on soit pris dans les méandres de la complexité et de l'opacité.

Absence de réunions de commissions

Depuis bientôt 5 ans de mandature, quasiment aucune commission ne se réunit. Sur des sujets comme les finances, la circulation, les écoles, la communication, elles auraient été bien utiles et auraient permis d'impliquer les citoyens.

Manque de transparence

Les informations données sont bien souvent superficielles, partielles, tardives, fausses.

Exemples :

- le planning des travaux du projet culturel, pourtant démarré, reste un mystère

- pas de compte-rendu détaillé des débats lors des conseils municipaux

- opacité complète sur le financement de certains projets

Manque d'implication des élus

Entre l'absentéisme scandaleux au conseil municipal (plusieurs conseils ont été reportés en raison d'absence de quorum), l'absence d’implication dans les différentes manifestations orrygeoises, et le service minimum pour les cérémonies, le désintérêt des conseillers municipaux que nous avons élus est flagrant.

Dysfonctionnement de services

La plupart de ceux qui ont fait une demande quelconque à la mairie, que ce soit un dépôt de permis de construire ou une demande des plus basiques, peuvent faire le même constat : le délai pour obtenir la moindre réponse est incroyablement long. Parfois, ou souvent, il n'y a même pas de réponse du tout. 

De plus nos élus nourrissent une approche particulièrement procédurière de chaque sujet. Ainsi, sous prétexte de faire les choses dans les règles et respecter la loi, on demande des courriers, des formulaires, et d'autres complications administratives déjà pourtant bien suffisantes dans notre pays (par exemples pour les photocopies pour les associations, ou pour la mise à disposition d’agents techniques pour les manifestations).

 

Absence totale de concertation

Sur tous les sujets, les Orrygeois  sont mis devant le fait accompli. On ne sait pas qui est consulté, qui a pu donner son avis, les causes ne sont pas expliquées et les conséquences ne sont pas étudiées... Les projets et décisions semblent hélas le fait de quelques-uns qui décident dans leur coin, et qui ne souhaitent surtout pas entendre les Orrygeois. 

 

Absence de réunions publiques

Alors que les réunions publiques sont un bon outil de démocratie pour permettre aux citoyens d'exprimer leur avis, les quelques réunions publiques qui ont eu lieu ne l’étaient que pour présenter un projet déjà ficelé, sans que puissent être pris en compte les observations des présents.

Le magazine municipal L'Orrygeois

Pour nous, il ne s’agit pas d’un magazine d’information municipal, mais d’un outil de publicité à la gloire du maire et de ses actions, chèrement payé par les deniers publics. Le ton est volontiers polémique, on a parfois l’impression que le maire s’adresse à des enfants, et est dans la justification permanente. Ne parlons pas de                                                                                           la forme.

Conclusion : L’exercice de la démocratie n’est pas une chose acquise. Travailler de concert, consulter, écouter, expliquer, informer sont des besoins indispensables pour le bon fonctionnement de notre démocratie locale. Mais hélas, notre équipe municipale, maire et adjoints, présentant de sérieuses lacunes en la matière, c’est toute la machine démocratique qui se grippe, avec de nombreuses conséquences néfastes sur la vie du village. 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    hinaux (vendredi, 15 février 2019 15:18)

    il semblerait que monsieur le Maire ai décidé de supprimer la fete patronale du mois de septembre ainsi que celle de printemps . les enfants n'auront plus de tours de manège . ont-il mérités cette punition ?