Démolition des locaux des Pompiers

Ils avaient abrité pendant longtemps les pompiers, et étaient encore appelés par tous « les locaux des Pompiers », mais depuis la disparition des pompiers d’Orry il y a près de 10 ans, ces locaux étaient utilisés comme lieu de stockage par différentes associations.

 

Au cœur du village, ils faisaient en tous cas partie du paysage. C’est désormais terminé, puisque depuis mardi 4 décembre, les engins sont à l’œuvre et la démolition est en cours…

 

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Yves Mineraud (jeudi, 06 décembre 2018 00:05)

    Bonsoir,

    à la place, se dressera bientôt une horreur en béton qui fut dénoncée à force matraquage par la liste EPOM pendant toute la campagne ... avant que cette même liste prenne la majorité une fois les résultats prononcés.
    Et là, curieusement, cette horreur en béton est devenue soudainement parfaitement fréquentable.

    Un ami à moi dirait : "c'est magique" !
    :-)

  • #2

    Maud Gayral (vendredi, 07 décembre 2018 06:34)

    Supprimer ces bâtiments, je suis OK. Dommage que ce soit pour construire une médiateque totalement indispensable �au lieu d'un joli espace vert par exemple...

  • #3

    chab (vendredi, 07 décembre 2018)

    Chacun aura sans doute voulu que ces horribles batiments des pompiers soient remplacés par ...
    Moi j aurai aimé , une prairie pour y mettre des annes du poitou qu'en à ma femme elle aurait aimé un amphithéâtre; d'autres amis auraient voulu une école de musique et un autre autre des logements pour personnes agées .
    Voilà de quoi est fait Orry ; c'est un peu la diversité .

  • #4

    Yves Mineraud (vendredi, 07 décembre 2018 16:35)

    Bonjour chab,

    une prairie pour y mettre des ânes ?
    Pourquoi pas, c'est un peu le sujet ...
    :-)

    Yves

  • #5

    chab (vendredi, 07 décembre 2018 19:47)

    Certes Yves et je reconnais bien là ton humour , mais des ânes du Poitou , c'est pas n'importe quoi !
    Bon trêve de plaisanterie , j aimerai voir la gueule que cela va avoir ...Si c'est comme le cinéma en 1953 , cela a du être un choc culturel et visuel de voir ce blockhaus se construire . Aujourd'hui il s'est fondu dans le paysage et bien des gens aiment ce cinéma . Comme quoi ...


  • #6

    Charmilles (mardi, 11 décembre 2018 13:56)

    Je vote pour "les ânes du Poitou"

    A mince ! j'ai cru qu'on nous demandait notre avis.

    Et le financement des phases, est-ce que cet argent n'aurait pas été plus utile pour réparer les routes et les trottoirs.