L'orme va être coupé


Nous en parlions il y a peu : l’arbre place de la Libération est malade (voir article ici).

 

Après avoir lancé un sondage, la mairie nous apprend via son site internet que malgré le résultat plébiscitant une coupe des branches au fur et à mesure, des impératifs de sécurité obligent à couper l’arbre. Et propose un nouveau sondage sur ce qui le remplacera. 

 

Bon, et ce nouveau sondage, il sera suivi cette fois-ci ?

 

Voici un lien vers l’article du Parisien du 19 octobre sur le sujet : http://www.leparisien.fr/oise-60/que-va-devenir-l-orme-centenaire-d-orry-la-ville-19-10-2018-7923408.php

 

Écrire commentaire

Commentaires: 15
  • #1

    auguste nicole (mardi, 23 octobre 2018 16:43)

    petite récré pour cet orme!!!!s'il n'y avait que cet arbre qui meure à Orry!!!!ne pas oublier ce beau cèdre qui ne demandait qu'à grandir,qui devait être remplacé!!!,,et tous ceux qui tombent pour les constructions, et dans la forêt!!!ils avaient peut-être aussi leur histoire??

  • #2

    giraudeau (mardi, 23 octobre 2018 18:49)

    moi tout jeune je promenais dans la forèt la borneblanche

  • #3

    Leriche (mardi, 23 octobre 2018 20:36)

    Un vrai massacre à côté de l'école. Le debroussaillage et la coupe des arbres à été réalisé par bulldozer... aucun respect de notre nature.
    Maintenant... place à un beau bâtiment plein d'impôts locaux !

  • #4

    lila (mercredi, 24 octobre 2018 08:01)

    le reflet d'une politique scandaleuse menée par une municipalité sans scrupules...
    Le cèdre de la salle polyvalente, les abattages multiples pour les constructions démontrent le mépris complet de ce maire pour notre village et là il y est pour quelque chose, alors ? l'orme de la place de la libé, qu'en a t-il réellement à faire ? il est dejà en pré-campagne, il lance un sondage pour la façade, pour nous faire croire qu'il est un maire " communiquant" demandant l'avis de ses administrés ( foutaises).

  • #5

    Yves Mineraud (mercredi, 24 octobre 2018 09:40)

    Bonjour,

    Quand on lit l’article du Parisien, on y voit les commentaires de deux conseillers. On y reconnaît les caractéristiques principales de cette mandature :
    - ne rien anticiper
    - demander à la population un avis dont il ne sera tenu aucun compte

    A défaut d’etre restés fidèles à leurs promesses de campagne, ils le sont à eux-mêmes ...
    Vivement que ça se termine.

    Yves

  • #6

    Mayo patrick (samedi, 27 octobre 2018 10:25)

    Cher Monsieur
    Je suis l un de ces conseillés dont vous parlez dans votre commentaire ci-dessus.
    Pas d anticipation dîtes-vous ? Pour tout vous avouez bien non! L ' effeuillage de cet arbre ne laissait pas présager de la maladie de celui-ci d'autant que nombre d'arbres subissaient la sécheresse.
    Toutefois à la vue de branches plus que dé nudées nous avons demandé l' expertise du PNR; comme nous l 'avions fait pour les marroniers de la place des fêtes à Montgrésin.
    En ce qui concerne les arbres et la politique environnementale :
    Le cèdre sera remplacé en un autre lieu .
    En ce qui concerne l Orme , il sera sans doute abattu ( sécurité) ... et remplacé par une autre escence de feuillus. Reste à savoir si il est possible de replanter sur la méme surface ( maladie, racines persistantes) . Ceci est en cours d' étude avec le PNR.
    Parc communal : continuité de plantation sur le verger et plantation d arbres en limite de la Chapelle en serval,.
    Sur la commune : Remplacement des arbres morts .
    Tout ceci représente un petit budget non négligeable dont il faut aussi tenir compte.
    Voilà Monsieur quelques explications, qui je l 'espère pourront vous éclairer.
    Toutefois, si vous aviez besoin de plus amples informations, vous ou les autres "blogueurs", voici mon mail mairie.
    Pmayo.mairie@gmail.com
    Salutations.

  • #7

    Nathanaël ROSENFELD (dimanche, 28 octobre 2018 13:48)

    Merci à Patrick Mayo d'avoir au moins le mérite de donner des explications.
    Mais hélas, ces réponses confirment que l'avis des Orrygeois n'est demandé que superficiellement. A quoi sert de demander aux gens de s'exprimer sur ce qu'ils souhaitent pour remplacer l'orme si la décision est déjà prise ?
    Le sentiment largement répandu est que les Orrygeois ne sont pas écoutés (quand ils ne sont pas ignorés ou même méprisés), et ça n'est pas ces sondages qui se contredisent les uns les autres qui vont y changer quelque chose...

  • #8

    La Vie d'Orry (dimanche, 28 octobre 2018 13:57)

    En complément à l'article, voici le reportage diffusé par France 3 sur le sujet : https://youtu.be/GTF3U_T_qHo

  • #9

    Yves Mineraud (dimanche, 28 octobre 2018 16:17)

    Bonjour,

    c'est effectivement bien de voir un conseiller venir ici pour réagir aux commentaires et questions.
    Donc, pour ça, merci.

    Nous faire le coup de la pédagogie un peu condescendante, par contre, pas après toutes ces destructions, ou alors s'il s'agit d'une prise de conscience merci de replanter également le cèdre devant la salle polyvalente, lui qui fut planté par les enfants de l'école et scandaleusement arraché sous votre mandature pour satisfaire une volonté égotique de grands travaux inutiles et financièrement approximatifs.

    Tant va la cruche à l'eau, n'est ce pas, qu'à la fin on n'est plus obligés de croire une once de ce discours "officiel" qui prend toujours des accents méprisants ... Par exemple, organiser un sondage dont le résultat n'aura aucune importance parce que la messe est déjà dite mais que ça n'est pas encore officiellement annoncé, c'est quand même en langage familier prendre les gens pour des cons. Ce qu'il ne sont pas.

    Pour finir, à propos de l'adresse mail "perso Mairie", merci pour la proposition mais elle n'a aucun intérêt pour le débat, car ce qui compte c'est que les explications aient lieu ici, quand elles ont lieu, puisque c'est ici que les questions ont été posées publiquement.

    Bonne fin de week-end et encore merci.

    Yves

  • #10

    Patrick Mayo (dimanche, 28 octobre 2018 17:04)

    Désolé pour l 'orthographe !

  • #11

    Patrick Mayo (dimanche, 28 octobre 2018 17:13)

    Non aucune décision n'est prise et encore moins irrévocable .
    Bien évidement , comme vous tous nous nous posons les mêmes questions , nous évoquons les mêmes sentiments , nous ne sommes pas des extra terrestres, comme vous tous nous vivons dans ce village !
    Si il faut couper chaque branche et au final ne laisser qu'un tronc pour satisfaire tout le monde ....Pourquoi pas ...allons jusqu'au bout de l'absurdité ! Au moins cela satisfait la vindict populaire !
    En ce qui me concerne , et ceci n'est que l'expression de Patrick et non celle d'un conseiller....au plus tôt nous sécuriserons le lieu , au mieux cela sera !
    Au plus vite nous replanterons au mieux cela sera pour tous .
    Ainsi les choses simples s'expriment elles simplement .

  • #12

    Yves Mineraud (lundi, 29 octobre 2018 09:26)

    Bonjour,

    les échanges ci-dessus sont assez révélateurs des problèmes que traverse notre village avec sa mandature actuelle ...

    Si je comprends bien, la question posée sur la taille des branches malades n'aura permis que de constater la nullité des sondés, ceux-ci ayant répondu majoritairement en faveur de cette proposition qui leur a été faite.
    CQFD

    Mais nous voilà désormais, en plus, coupables d'une "vindicte populaire" ?
    Non mais ça va pas la tête !

    Il n'est pas nécessaire d'être d'une intelligence supérieure pour savoir que si cet orme est malade, une plantation sera certainement impossible ensuite, au risque de contaminer irrémédiablement l'arbre remplaçant.

    C'est pourquoi je suggère dès maintenant la construction d'un monument gigantesque dédié à la provocation et au foutage de gueule : une statue du Maire tenant ses promesses électorales en main, comme Moïse tenait ses tables. En bois d'orme, c'est possible ? Nous le valons bien.

    Son inauguration serait l'occasion d'un épisode de communication qui aurait le mérite d'être clair, pour une fois ...

    Yves
    PS : on l'a déjà dit, mais l'humour est vraiment la politesse du désespoir ...

  • #13

    sv (lundi, 29 octobre 2018 18:07)

    Puisque nous avons la chance de bénéficier des explications d'un conseiller municipal, peut-être pourrait-il nous apprendre pourquoi il y a un sondage pour décider du sort d'un arbre malade, alors qu'il n'y a pas la moindre consultation des Orrygeois quant à la construction d'à peu près cent cinquante logements rien que pour les rues d'Hérivaux, du vieux chemin de Coye, et du 18 juin ...
    Si cela avait été annoncé pendant la campagne, il n'y aurait aucun problème, les électeurs auraient voté en connaissance de cause, mais les Orrygeois ont été pris en traître par le maire sur ces projets immobiliers démesurés...

  • #14

    Charmilles (lundi, 29 octobre 2018 18:43)

    Ce qui gêne le plus, c'est l'impression que ce sondage ai été organisé de façon fictive. On peut se poser les questions : est ce que tout était déjà jouer d'avance ? Avons nous été dupé ?

    Personnellement, j'avais voter pour l'abattage car il ne sert à rien de prendre des risques même si s'agit d'un arbre symbolique et qui a une histoire. Par contre, il faut aussi respecter l'avis de ceux qui voulaient couper branche par branche. C'est pas de la vindict populaire, ce sont des avis qui ce sont exprimés. C'est la démocratie.

    D'après l'avis des spécialistes, on sait qu'il ne servirait à rien de vouloir replanter un arbre à cette endroit puisque le champignon est dans le sol. Pourquoi laisser croire que l'on pourrait replanter un arbre à la place si c'est pour le faire mourir ? Il ne faut pas créer l'illusion et décevoir ensuite par une décision contradictoire.

  • #15

    Denise (mardi, 30 octobre 2018 18:08)

    En souvenir du cèdre de la salle polyvalente ça serait une bonne idée d en planter un sur la place en remplacement de l orme centenaire, à condition de retirer la souche et de remplacer la terre.