Toujours plus de constructions : les projets

Cet article reprend le contenu de la Feuille Orange distribuée dans les boîtes à lettres.

Rue du 18 juin (côté ouest)

Nombre de logements : 62 logements collectifs (dont 20 logements sociaux)

Avancée du projet : Début des travaux en octobre 2018, pour une durée d’environ 18 mois

Promoteur : Flint

Implication de la municipalité : vente du terrain au promoteur + accord du permis de construire

Commentaire : Malgré les recours des riverains et de La Vie d’Orry, ce projet d’envergure, vigoureusement soutenu par la mairie et ajouté à celui d’en face (voir ci-dessous), causera de sérieux troubles de circulation dans le secteur et de stationnement devant les écoles.

Rue du 18 juin (côté est)

Nombre de logements : 27 logements individuels sur des petits terrains de 350 m² en moyenne

Avancée du projet : travaux en cours

Promoteur : Flint

Implication de la municipalité : accord du permis d’aménager et des différents permis de construire

Commentaire : incohérence architecturale avec les habitations de la rue Jacques Maillet, juste à côté.

Problèmes de flux de circulation à prévoir, notamment à l’angle des rue du 18 juin/rue de la Chapelle, où se sont déjà produits deux accidents.

Vieux Chemin de Coye

Nombre de logements : 48 logements sociaux, en immeubles collectifs

Avancée du projet : Début des travaux, repoussé à deux reprises, annoncé fin 2018, pour 18 mois

Promoteur : EPFLO

Bailleur social : Oise Habitat

Implication de la municipalité : a sollicité l’Établissement Public Foncier de l’Oise pour acquérir ce  terrain et y développer un programme de logements sociaux

Commentaire : ces logements seront enclavés, en bordure de forêt, et accessibles uniquement par une route étroite et inadaptée à une circulation aussi importante.

Restaurant de la Forêt - Montgrésin

Nombre de logements : 31 logements collectifs + 2 logements individuels

Avancée du projet : recours déposé par des riverains contre le permis de construire, auquel La Vie d’Orry s’est associée

Promoteur : Edouard Denis

Implication de la municipalité : a instauré le PLU de manière à permettre la construction de logements à cet endroit (auparavant exclusivement réservé aux activités économiques)

Commentaire : ce projet est, à l’échelle de Montgrésin (92 habitations à ce jour), complètement démesuré, dans la mesure où il augmentera de 30% le nombre de logements du hameau. La circulation à Montgrésin, déjà très accidentogène, notamment dans le virage, sera encore plus difficile et dangereuse. Enfin, l’accès aux 50 places de parking prévues à l’arrière des bâtiments se fera par une petite voie étroite et en pente, tout à fait inadaptée pour le trafic engendré.

Rue d'Hérivaux

Nombre de logements : 10 logements sociaux individuels

Avancée du projet : Début des travaux annoncé prochainement

Promoteur : ICF-La Sablière (habitat social)

Implication de la municipalité : a permis l’octroi du permis de construire, alors que la municipalité  précédente l’avait bloqué

Commentaire : il est dommage que cette entrée du village côté forêt/Borne Blanche, au sein du parc du château du PNR, qui constitue aujourd’hui un poumon vert bien agréable, soit bétonné et construit…

Autres constructions mises en oeuvre par la municipalité

• 5 maisons derrière l’école maternelle

• 2 maisons sur un espace vert communal aux Pâturages

• Le dojo – extension de la salle polyvalente

• Le « projet culturel » en centre-ville

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    Ared (jeudi, 18 octobre 2018 12:30)

    Orrygeoise depuis 48 ans.. Je me désole de voir mon village se transformer à ce point... Celui ci va devenir une Cité.. Quelle désolation

  • #2

    JAB (jeudi, 18 octobre 2018 15:26)

    Du grand n'importe quoi !!! La honte !!! Il n'y a pas d'autres mots !!!!! Tout ceci est à l'image de celui qui dirige notre village... Dommage que Mr le maire ne soit pas poussé à la démission... Triste constat que de voir la majorité mécontente... Mais sans réelle action à la clé ... À commencer par les élus... Un maire c'est comme un chef d'entreprise, si il n'a plus d'employé pour faire tourner son entreprise
    ... son entreprise coule...

  • #3

    Yannick (jeudi, 18 octobre 2018 15:39)

    C est trop ..et en plus ça ressemblera à des cages à poules.. quand on achète..on veut du terrain...pas forcément très grand mais suffisamment pour que les enfants puissent jouer ailleurs que sur le trottoir...

  • #4

    sv (vendredi, 19 octobre 2018 00:52)

    Ce bétonnage intensif et irréversible est à l'image de celui qui en a pris l'initiative: un désastre...

  • #5

    lila (vendredi, 19 octobre 2018 09:28)

    hé oui, ce maire a bien roulé dans la farine les Orrygeois, j'espère que ceux qui ont voté pour lui reconnaissent enfin leurs torts ( ou leur naiveté ) ! hélas, c'est trop tard, Nous qui aimons ce village depuis des années ne pouvons être qu'affligés devant ce désastre.

  • #6

    Michelle (samedi, 20 octobre 2018 18:35)

    Est-ce que le maire a réfléchi, avec ces 200 logements, soit environ 500 personnes en plus, avec 2 médecins déjà débordés, et près de la retraite, quid de la santé et quid de la circulation et du stationnement dans une commune déjà engorgée. C est une catastrophe ce maire et ses conseillers.



  • #7

    Clochette (lundi, 22 octobre 2018 18:38)

    Vieux chemin de Coye :
    J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi il y a toujours une annonce sur le site le bon coin. https://www.leboncoin.fr/ventes_immobilieres/1460219716.htm/
    Est ce qu'une partie seulement à été vendu à EPFLO et qu'il reste encore à vendre la partie centre de formation à vendre ? Je croyais que c'était tout l'ensemble qui était vendu.