Nouvel accident rue de la Chapelle

Ce lundi matin, vers 8h, un nouvel accident s’est produit rue de la Chapelle, en face de la gendarmerie. Une voiture en a percuté une autre.

Bilan : un blessé léger, et des dégâts matériels.

 

Un accident s’est déjà produit il y a quelques semaines, et nous avons déjà alerté Monsieur le Maire sur la dangerosité de ces emplacements (voir les articles ici, ici et ici)

Orry n’a jamais connu une telle répétition d’accidents au même endroit. Orry n’a jamais été un village accidentogène et ne nécessitait pas ces emplacements anarchiques et dangereux.

Il faut bien comprendre qu'avec ce système, il y aura toujours des accidents.

Quand deux véhicules arrivent face à face, il est difficile d'évaluer les vitesses respectives, et chacun pense qu'il aura le temps de se rabattre... C'est humain, on ne changera pas ces comportements  avec des principes de stationnement érigés en dogmes.

 

Les faits sont là pour prouver que ces aménagements sont dangereux, qu’attend-on pour enfin les supprimer ? Faudra-t-il un autre accident, d’autres blessés, ou pire, pour que le maire prenne enfin la mesure de la situation ?

 

Écrire commentaire

Commentaires: 18
  • #1

    Yannick (lundi, 11 juin 2018 23:27)

    Ce système de stationnement ne semble pas être la bonne réponse. C agaçant plus qu autre chose et ça ne donne pas envie de venir à Orry . Les commerçants doivent bien ressentir les effets de cette politique de circulation routière. Pour réduire la vitesse il y a d autres possibilités

  • #2

    sv (mardi, 12 juin 2018 01:07)

    À ce propos, les bacs de fleurs posés sur la chaussée rue des jonquilles sont vraiment dangereux, particulièrement pour les cyclistes.

  • #3

    Phil (mardi, 12 juin 2018 08:36)

    Il y a quelques jours avant cet accident, j’avais posté , sur Facebook un petit message avec de l’humour sur les emplacements de la rue de mongresin. J’avais soulevé le manque de place et également la dangerosité de ce système. Revenons à un système alterné, ou à des emplacements unilatérale.
    Ce qui se passe aujourd’hui sur la rue de la Chapelle pourrait Également si produire.
    Depuis ce message Nous avons vu fleurir des emplacements sur la rue d hérivau. Qu’en pensez-vous ? Vu l’étroitesse des passages il est clair que les 30 km heures seront respectés ! Mais peut-être à quel prix.
    Commerces et habitants le savent bien !
    Au fait, combien coûte cela à la municipalité ? « peindre des emplacements, les retirer, puis en remettre d’autres » sans compter les heures de nos agents municipaux qui ont certainement beaucoup d’autres choses à faire !

  • #4

    gerard H (mardi, 12 juin 2018 08:45)

    C'est bien beau tout ça , mais quelles sont les solutions ? Quand je regarde Chaumontel ou Coye la Foret, Fosses les memes systèmes existent , la seule chose qui différe c'est cette longue ligne droite ou bien évidement tout le monde roule comme des oufs . Pourqquoi pensez vous que dans la descente de Coye ou la montée la municipalité à mis un feu détecteur de vitesse et a fait faire un détournement du centre ville Qui dans ce meme détournement possède le meme genre d estationnement alterné ?
    Ceux qui passent en voiture ce n 'est pas eux qui font vivre les commerces , le commerces vit grace à la proximité et rarement par les passant sauf le tabac , les jeux et les commerces d 'exceptions . C'est mon point de vue .
    Sinon il faudrait que le balisage soit plus visible .

  • #5

    Delangue Brigitte (mardi, 12 juin 2018 08:59)

    Est-ce vraiment utile de faire des places de stationnement quand la route est étroite ? En plus quand les voitures sont garées de loin on ne se rend pas compte si elles sont stationnées ou si elles roulent. En fait si je comprend bien ce sont les voitures qui font ralentir la circulation ! logique non ? Le maire et ses conseillers attendent un mort ? Concernant la rue des jonquilles j'ai été surprise par ces bacs très dangereux.

  • #6

    Yves Mineraud (mardi, 12 juin 2018 09:10)

    Bonjour,

    la bêtise, quand elle est mariée à l'auto-satisfaction, elle fait des ravages.
    Encore une fois la preuve en est apportée.

    Tout ça est tellement prévisible et affligeant ...

    Yves

  • #7

    Christophe (mardi, 12 juin 2018 12:19)

    Faire, défaire, peindre, effacer, .... autant de petit travaux qui coûtent qui coûtent et qui coûtent et qui servent à rien.

    A mon avis, nos nouvelles infrastructures routières ne sont pas mises là pour une histoire de sécurité mais pour rendre pénible la traversée d'Orry, décourager ceux qui traversent et réduire la circulation dans le village. Et c'est pour ça que toutes ces mesures sont absur.... très discutables pour la sécurité (même si c'est le prétexte).
    Le problème c'est que tous ces dispositifs obligent les véhicules à s'arrêter dans Orry, freiner, démarrer, zigzaguer et que tout ça génère d'avantage d'usure de la chaussée (donc des frais supplémentaires à court terme), du bruit, de la pollution (frein et moteur) et qu'en plus c'est dangereux !

    Finalement je suis pas surpris que ce que soit le même bonhomme qui soit à la tête du parking d'orry.
    Avec le goudron et le gravier jetés sur le parvis de la gare qui s'est décollé en un temps record. A peine fait qu'il n'y en avait plus sur les zones de passage des roues. Comme ça faisait franchement dégueu, une couche de cache misère a été remise par dessus.
    Dans le même esprit, le 3 ème parking : goudron + gravier puis peinture bien-sûr pour délimiter les places. Seulement comme le gravier n'était pas collé, et bien la moitié de la peinture s'est tirée avec lui (bravo !). On voit encore les places mais c'est pas glorieux. De plus, quand les voitures passent elle projettent des gravillons sur celles qui sont stationnées, l'adhérence est précaire, les petites roulent très mal dedans (vélo pliant, valises, trottinettes, ...)
    Autre point rigolo, c'est que lorsqu'il neige, on condamne ce parking. Bah oui, si on passe un coup de lame sur les gravillons collés à la neige, on vire tout.
    Et tout ça même pas pour une histoire d'économie puisque le parking a pris 50% d'augmentation.

    Bon, la fin de mon commentaire est clairement hors sujet. Mais toutes ces décisions sont tellement déb... surprenantes, que ça finit par me révolter.

  • #8

    anonyme (mardi, 12 juin 2018 15:26)

    Difficile aussi de faire du vélo rue de la Chapelle, rue de Montgrésin, sans parler de la rue d'Hérivaux ! Comment vont ils accéder à la future voie cyclable pour aller à la gare ? Je leur souhaite bien du courage d'autant que le matin il y a beaucoup de circulation, et qu'avec toutes les constructions cela ne va pas s'arranger.

  • #9

    Marie (mardi, 12 juin 2018 16:41)

    Et les trottoirs rue des jonquilles , la route défoncé parlons en....
    Où doit on se garer ???
    Les bus roulent comme des fous et klaxon car les voitures gènes à cause des bacs en béton.
    C'est du grand n'importe quoi
    Ne parlons pas des stationnements dans le village...
    C'est la mort des petits commerces.

  • #10

    Charmilles (mardi, 12 juin 2018 18:22)

    http://www.orrylaville.fr/fr/edito Circulation : objectif sérénité !
    (ceci n'est pas de la publicité)

    Donc : attention aux chauffards qui prennent le village pour un circuit automobile. En effet, certains jouent aux voitures tamponneuses sur la voie publique !

    "les accidents se poursuivront si certains continuent à ne pas respecter les règles de circulations sur la commune"
    Avec un mort ? De préférence un gamin ?
    GAME OVER !

  • #11

    Romy Sauvageot (mardi, 12 juin 2018 22:30)

    La première fois que j'ai vu une voiture rue de la chapelle garée, je me suis faite surprendre pensant qu'elle roulait...C'ets juste ultra dangereux, et je crains que l'on arrive à plus d'accidents avec des conséquences encore plus dramatiques...
    Y avait il des accidents avant? Pourquoi vouloir toujours changer les choses..on a l'impression que c'est une course à qui va mettre sa touche.....Ne parlons pas des pots de fleurs rue des jonquilles (dangereux..ettrès bizarre de voir des pots à ces endroits..esthétiquement on peut mieux faire..)....Les dodanes à l'ancienne ça ne fonctionne pas??

  • #12

    Chab (mercredi, 13 juin 2018 13:30)

    Je preconise une manif
    Au prochain conseil de la commune

  • #13

    laurence (mercredi, 13 juin 2018 18:47)

    Prochain conseil municipal LE MERCREDI 20 JUIN 20H30

  • #14

    Yann (jeudi, 14 juin 2018 14:02)

    Personnellement pour une fois je trouve que cette mesure va dans le bon sens. Je suis assez bluffé de la manière dont Coye la forêt a résolu le problème de vitesse en procédant de la sorte (parking sur un côté + feu récompense + itinéraire de délestage bus)
    On parle d’avoir un mort, je pense qu’on a plus de chances d’en avoir un avec les piétons/enfants contraints de marcher sur la chaussée parce que les trottoirs servent... de parkings au mépris, faut-il le rappeler, du code de la route.
    Les personnes qui se font peur parcequ’ils confondent un véhicule stationné avec un véhicule roulant me laissent assez songeur et je n’aimerais pas les croiser sur la route a Orry ou ailleurs avant qu’ils n’aient envisagé une visite médicale chez l’opticien ET l’adaptation de leur vitesse à leur environnement (là encore la base de la conduite).

  • #15

    Philippe (jeudi, 14 juin 2018 19:17)

    Il n'y a jamais eu autant de voitures dans les rues d'Orry la ville depuis l’apparition des marquages au sol. De plus la disposition de façon anarchique des places de parking rend la circulation accidentogène.
    Cette philosophie de circulation dans le pays oblige le trafic de véhicules à se rependre dans toutes les rues du village pour le traverser.

  • #16

    Yann (vendredi, 15 juin 2018 09:45)

    Le commentaire précédent repose à n'en pas douter sur des chiffres établis et vérifiables, base de toute statistique crédible (nombre de voitures ayant augmenté depuis les marquages, ainsi que le nombre d'accidents).
    Pourriez vous citer vos sources pour les données pour que tous en profitent svp ?

  • #17

    Yves Mineraud (samedi, 16 juin 2018 13:40)

    Bonjour Yann,

    Votre commentaire précédent repose sur des avis personnels, des impressions, qui vous permettent d’elaborer votre commentaire.
    C’est votre droit le plus strict et c’est la base de tout débat.
    Philippe a donc le droit d’en faire autant, sans qu’il puisse lui être opposé d’avoir à donner des chiffres officiels.

    C’est mon point de vue, bien entendu !

    Yves

  • #18

    Yann (mardi, 19 juin 2018 07:21)

    Bonjour Yves,
    je suis bien d'accord que chacun a le droit de s'exprimer ici, cela va de soi.
    Cependant vous noterez que je parle de CHANCES d'avoir des accidents de piétons plus fréquents s'il doivent être forcés d'emprunter la chaussée. Bien que ce soit une expérience personnelle - c'est arrivé à un de mes enfants qui a failli se faire écharper de la sorte, faute de pouvoir marcher sur le trottoir - et que ça semble de bon sens, je n'en fais pas une règle vérifiée mais une PROBABILITE (=chance) car en effet, je ne puis "scientifiquement" le vérifier.
    Quand Philippe en revanche AFFIRME que les marquages ont entraîné plus de véhicules que jamais, il décrit un FAIT. Qui doit donc être vérifiable, sinon... ce n'est qu'une simple opinion. Quand on énonce ainsi ce qui semble être une vérité incontestable le lecteur doit savoir sur quoi elle est établie, sinon je crains que ça ne vaille pas grand chose et ne contribue pas à faire avancer la réflexion commune.
    Ce n'est pas une mise en cause de Philippe dont je ne doute à priori , mais du mode d'argumentation qu'il a utilisé.