Le maire refuse les opinions divergentes

Dans L’Orrygeois du mois de novembre, notre association est attaquée frontalement par le maire (voir ici notre article sur le sujet).

 

L'article 13 de la loi de 1881 sur la liberté de la presse stipule que toute personne physique ou morale (dont les associations) mise en cause (nommée ou désignée) par un organe de presse quel qu’il soit, est en droit de répondre à l’information la concernant.

Nous avons donc demandé, dans les règles, à Monsieur le Maire, de publier notre réponse, conformément à ce que la loi dispose.

 

Monsieur le Maire a refusé de publier notre réponse, et nous n’avons obtenu qu’une vague réponse « mon analyse n’est pas la même que la vôtre » de la part de M. le Maire, et a ainsi montré une nouvelle fois son mépris pour ses administrés, et surtout son aversion pour des opinions différentes de la sienne.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Charles (lundi, 19 mars 2018 10:52)

    Dans les communes de 3 500 habitants et plus, lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale. Les modalités d’application de cette disposition sont définies par le règlement intérieur .

  • #2

    lila (lundi, 19 mars 2018 10:57)

    Encore 2 ans avec cette majorité aussi méprisante....que le temps semble long parfois !

  • #3

    Yves Mineraud (mardi, 20 mars 2018 16:12)

    Bonjour,

    comme le dit très justement Charles, chaque communication officielle de la municipalité réserve une partie de celle-ci aux listes d'opposition. Ce qui reste à vérifier juridiquement compte-tenu du classement de notre commune, mais c'est un principe que j'ai déjà vu s'exercer dans des communes plus petites. Quatre conseillers étant de la liste minoritaire, il me semble qu'ils devraient pourvoir s'exprimer dans l'Orrygeois. Et, à défaut d'y être invités cordialement (ce qui semble au dessus des capacités de l'équipe majoritaire en place), s'y inviter de force au besoin.
    Il va peut-être falloir arrêter cette forme d'angélisme, qui consiste à attendre vainement mais dans la dignité que les lignes bougent d'elles mêmes dans le bon sens ...

    Yves

  • #4

    Didier Le Breton (mercredi, 21 mars 2018 09:22)

    D'accord avec le commentaire ci-dessus, le temps presse... Il faut agir dès maintenant

  • #5

    auguste nicole (jeudi, 29 mars 2018 20:21)

    effectivement il faudrait que ça change et rapidement!!et dans beaucoup de domaines,,,,,,,