Avancement du lotissement des Charmilles

Lorsqu'on descend la rue du 18 juin, en allant de l'école maternelle à la rue de la chapelle, on peut voir sur la droite un terrain qui a récemment été aménagé et viabilisé, prêt à accueillir une petite trentaine de maisons individuelles. 

Nombre de permis de construire ont déjà été accordés, et sont affichés sur les terrains. Les premières constructions sont donc imminentes. 

Il s'agit de maisons à construire sur des terrains plutôt petits (entre 250et 350m²), qui ont été vendus libres de constructeur par l'aménageur, Flint. Ces maisons seront donc édifiées par différents constructeurs.

Au fond à gauche du terrain (derrière le monticule de terre sur la photo ci-dessous), un passage permettra la sortie du lotissement directement vers la rue de la chapelle.  

 

Nous redisons notre sentiment sur ce projet : cela nous semble une trop grande concentration de maisons sur un endroit aussi contraint. Cela va générer une surdensité de logements, en plus des 62 logements collectifs qui sont prévus juste en face.  

 

On doit aussi s'attendre à de sérieux problème de circulation, notamment aux horaires d'entrée et sortie d'école, à l'endroit où la rue du 18 juin et le nouvel accès (mentionné ci-dessus) débouchent sur la route de la Chapelle.

Écrire commentaire

Commentaires: 13
  • #1

    augsute nicole (lundi, 26 février 2018 10:55)

    même réflexion,,,que faire???c'est trop tard,,,,et irréversible comme le reste!!!!!

  • #2

    Yves Mineraud (mardi, 27 février 2018 11:09)

    Bonjour,

    une simple question : le jour où la municipalité voudra construire une quatre voies salvatrice (pour la fluidité de la circulation), en vue d'emmener chaque jour tous ces nouveaux habitants vers un parking construit sur plusieurs étages, comment cette quatre voies passera t'elle par notre petit carrefour stupide, avec sa fameuse circulation alternée ?

    Des fois, je me demande quand même ni nous ne vivons par en direct une expérience pseudo-scientifique menée par des extra-terrestres ...

    Eviv Bulgroz !

  • #3

    Claudine Beaudoux (mercredi, 28 février 2018 14:25)

    Oui trop de concentration de maisons et surtou pas de projection pour l avenir
    Dommage ça audit pu être un beau projet mais avec plus de réflexion

  • #4

    Chab (jeudi, 01 mars 2018 14:32)

    la culture Spirou à encore frappée :-)

  • #5

    lila (jeudi, 01 mars 2018 19:27)

    l'Avenir ? quel avenir ? je ne pense pas que notre municipalité actuelle se projette sur ce point...Du jamais vu dans notre village. Après la dilapidation de notre patrimoine immobilier et le bétonnage de la moindre parcelle de terrain...tout ça pour un "parc municipal" où personne ne va ( à part les moutons ).

  • #6

    auguste nicole (vendredi, 02 mars 2018 10:54)

    bien vu lila!!!!qu'a fait le PNR???

  • #7

    Charmilles (samedi, 03 mars 2018 09:13)

    Et à Pontarmé, Flint est en cours d'un lotissement. Encore un max de profit et une concentration de parcelle de 230 m². Les gens pour rejoindre la gare, ils vont passer où ?
    Au conseil régional et à la SNCF, est-ce qu'ils anticipe les besoins en transport ? Ça construit partout sur la ligne.

  • #8

    Yves Mineraud (dimanche, 04 mars 2018 08:24)

    Bonjour,

    comme "on" dit pendant les conseils municipaux, "faut êt' pragmatique, hein, il faut s'soumettre" ...
    Et voilà, il suffit juste de dire qu'il est inutile de résister, et puis ensuite ne résister à rien.
    Et prétendre plus tard qu'ayant prévenu, "on" aura fait son boulot ...

    Le pire, dans tout ça, c'est que ceux qui osent dire tout haut qu'il est possible de ne pas toujours accepter l'inacceptable, ceux là "on" leur demande juste de bien vouloir se calmer un peu et d'arrêter d'être négatifs tout le temps.

    Ou comment garder son poste tout en étant démissionnaire ...

  • #9

    sv (lundi, 05 mars 2018 10:31)

    On peut comprendre l'intérêt financier des constructeurs à bétonner le moindre mètre carré, même si on le déplore. Par contre, à part le plaisir de pourrir le cadre de vie de ses administrés, quel intérêt peut bien y trouver le maire?

  • #10

    Clochette (vendredi, 09 mars 2018 18:57)

    Evidemment le promoteur voit son intérêt a faire le maximum de parcelle. Mais la mairie aurait pu imposer au promoteur des conditions comme des parcelles de 500 m² minimum. Il n'y en a qu'une seule qui atteint cette surface.
    La résidence aurait pu se construire sur l'ancien terrain de L’Oréal avec une obligation d'espace vert autour.
    Un maire qui aime sa ville n'aurait pas fait comme ça.

  • #11

    récapitulatif (samedi, 10 mars 2018 23:55)

    Projets de bétonnage de la mairie entre 2014 et 2018 :

    Flint : 62 logements collectifs rue du 18 juin sur un terrain qui appartenait à la commune
    Flint : 25 pavillons au lotissement des charmilles rue du 18 juin
    Flint : 5 pavillons derrière l'école maternelle sur un terrain qui appartenait à la commune
    OISE HABITAT : 48 logements sociaux derrière le parc du chateau du PNR. Et que deviendra à terme la zone où actuellement il y a l'école anglaise ? On peut parier que les propriétaires et des promoteurs feront pressions pour faire du logement.
    LA SABLIERE : 10 pavillons devant le parc du chateau du PNR
    RUE MOLIERE : 2 pavillons sur un espace vert qui appartenait à la commune

    A montgrésin, un projet de 33 logements à l'emplacement du restaurant pour l'instant refusé mais jusqu'à quand ? Et un commerce en zone agricole

  • #12

    lila (lundi, 12 mars 2018 12:23)

    il est sur que notre édile ne doit pas porter ce village dans son coeur, pour oser l'urbaniser à cette vitesse....sans doute un pêché d'orgueil, laisser une trace ( indélébile hélas) de son passage, la seule distinction qu'il aura trouver dans son rôle de maire de "proximité" ( où ca ? )

  • #13

    chab (vendredi, 23 mars 2018 09:30)

    pour le récapitulatif c'est bien de le faire mais d 'être juste
    aussi je rectifie : la Sablère c 'est pas de 2014 mais bien avant et c'est suite à une perte de proces de la ville contre la Sablière ou inversement ce qui est la meme chose.
    Pour les pavillons derriere l'école c'est du temps du Maire Para c était prévu un petit immeuble pour logement tremplin pour oise habitat

    Le reste est juste