Inauguration du dojo

Ce samedi s'est tenue l'inauguration du dojo d'Orry, dont les travaux sont terminés depuis peu, et qui est utilisé depuis le mois de septembre. 

En présence de François Deshayes, président de la communauté de communes, Manoëlle Martin, vice-présidente du conseil régional, et Francis Cloris, sous-préfet de senlis, Monsieur le Maire a prononcé un discours, dans lequel il a rappelé la genèse et le coût du dojo : 1,7M€ pour la rénovation de la salle polyvalente + construction du dojo. Ensuite, un arbre a été planté en compagnie des enfants du Conseil municipal jeunes, en compensation du cèdre qui a été abattu pour permettre la construction nouvelle. 

Christine Gucek, présidente du club de judo, a rappelé l'importance de ce dojo pour le club de judo, l'historique, le nombre de licenciés et les résultats obtenus, démontrant qu'Orry peut être fier de son club de judo. 

Ensuite, tout le monde a été invité à visiter le dojo, aujourd'hui utilisé par 4 associations : le club de judo, Gym volontaire, Happy Fitness, et WSP (pilates).  

Une démonstration d'exercices de judo et de danse par les enfants des clubs a ravi l'assistance, avant que tout le monde se retrouve autour d'un pot de l'amitié. 

 

Nous nous étions opposés à ce projet de dojo.  

Nous continuons à penser que la somme investie pour ce projet est exorbitante, et que le lieu choisi (à l'avant de la salle polyvalente plutôt qu'à l'arrière) n'est pas l'idéal, notamment pour les riverains. 

Mais nous nous réjouissons pour le club de judo, un club dynamique et important pour la vie de notre village, et pour tous les utilisateurs de cette salle, et formulons le vœu que ces installations payées au prix fort permettent à nos associations sportives (et si possible plus de 4 associations) de prendre et donner du plaisir au plus grand nombre.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    PL (samedi, 02 décembre 2017 21:15)

    Mettre l'extension de la salle polyvalente à l'arrière aurait coûté bien plus cher. La placer à l'avant permettait de mutualiser les vestiaires et les douches entre les deux salles, de limiter les points d'accès, entre autres.

    La VO le sait très bien mais continue de penser que la somme investie pour ce projet est exorbitante, et que le lieu choisi (à l'avant de la salle polyvalente plutôt qu'à l'arrière) n'est pas l'idéal.
    Le coût est un coût dans l'ordre de grandeur pour ce genre de construction et le lieu choisi s'avère être la solution la plus économique.

    "nous étions opposés à ce projet de dojo" et pourtant force est de reconnaitre que le planning d'occupation était rempli avant même son inauguration ce qui démontre bien que cette réalisation répond bien à une attente des Orrygeois.


  • #2

    Pierre (samedi, 09 décembre 2017 12:00)

    Petite précision : il n'y a aucunement "mutualisation des vestiaires et des douches" puisque chaque salle a ses propres installations !!
    PL sans doute n'êtes vous jamais entré dans ces salles et bien entendu tout cela n'a jamais été présenté avant les travaux aux conseillers municipaux (encore moins aux Orrygeois)