Points à retenir du Conseil Municipal du 6 novembre

La séance du Conseil Municipal prévue initialement le lundi 30 octobre n’ayant pas pu se tenir faute de quorum (voir article ici), elle s’est tenue ce lundi 6 novembre. Cette fois-ci, le quorum n’était pas requis.

12 conseillers municipaux sur 23 élus étaient présents.

 

Une seule délibération était à l’ordre du jour : la signature d’un avenant de prolongation du prêt-relais souscrit en 2013 par la Commune, et déjà prolongé depuis. Le taux d’intérêt est de 2.26%, et il est exigé un remboursement immédiat de 300.000€ sur les 1.8M€ empruntés au départ.

 

Cette prolongation est nécessaire, selon M. le Maire, en attendant la vente effective du terrain rue du 18 juin à Flint, qui permettra alors le remboursement du prêt-relais.

 

Les conseillers d’opposition ont voté contre la délibération proposée. 

Nous reportons ci-dessous l’intervention de Jean-Michel Buisson sur son explication de vote :

 

« Je vote contre le prêt sollicité sur le montant de 1.5 M€ car M LE MAIRE vous ne gérez pas la commune en bon père de famille et vous entrainez des surcoûts financiers, des ventes massives des quelques biens de la commune, des augmentations des impôts locaux de 13%, vous créez une sur-densification en habitat au détriment de notre cadre de vie, etc ….

 

Un bon père de famille, quand il a une dette significative, il attend qu’elle soit remboursée au moins dans sa presque totalité avant de faire de gros investissements. Il ne va pas s’acheter une résidence secondaire quand il a une dette 2 fois plus élevée que la valeur de celle-ci. Et vous c’est que vous faites : votre résidence secondaire c’est par exemple le dojo qui coute plus d’un million d’euros alors que la dette L’OREAL est de 1.8M€. Il fallait attendre le remboursement de la dette avant d’enclencher le dojo qui pouvait attendre et ainsi éviter des intérêts inutiles pour les finances de la commune.

- nous avions une dette de 1.8M€ pour le terrain L’OREAL et au lieu d’annuler cette dette suite à vos ventes de biens communaux pour plus de 1.3M€, en utilisant une partie des 1.9M€ que vous aviez en trésorerie au début de votre mandat, en utilisant les 450 000€ de résultat annuel suite à vos augmentations des impôts locaux de 13% alors que vous aviez dit que vous ne les augmenteriez pas pendant la campagne, soit donc un total de 4M€ sur lesquels vous pouviez rembourser les 1.8M€, vous avez investi à tour de bras l’équivalent de 2 mandatures : le dojo pour plus de 1M€, l’enfouissement des réseaux en centre ville, une maison de la culture qui va coûter plus cher que celle de l’ancienne municipalité que vous annonciez comme pharaonique avec la création d’un nouveau bâtiment qui ne recevra que partiellement les associations, la modification de l’ancienne école maternelle et enfin la modification de la nouvelle école maternelle. De plus les charges de la commune, avec la gestion de tous ces nouveaux bâtiments vont augmenter de façon significative, laissant craindre le pire pour de futures augmentations des impôts locaux.

 

Un bon père de famille :

-aurait attendu le remboursement du prêt L’OREAL

- n’aurait pas augmenté les impôts locaux, qui réduisent le pouvoir d’achat,

-n’aurait pas vendu tous ses biens familiaux du passé pour flamber sur de nouveaux investissements de façon massive 

-n’aurait pas détruit son cadre de vie en bétonnant son environnement pour faire de l’argent et financer la démesure.

- aurait étalé ses investissements dans le temps,

-aurait laissé un capital pour ses héritiers afin qu’ils puissent à leur tour faire évoluer le capital familial

 

Vous, Monsieur HERRY vous faites tout l’inverse, vous gérez la commune au détriment de l’intérêt des Orrygeois d’aujourd’hui et de demain, vous dilapidez le capital crée par les municipalités précédentes.

 

On aurait donc pu rembourser ce prêt et ne pas avoir à voter ce soir une dépenses inutile pour les intérêts d’un énième nouveau prêt. Il était temps ensuite de lancer les gros investissements. Vous avez préféré mettre la charrue avant les bœufs comme disent les bons pères de famille de la campagne, pleins de bons sens, eux !   

M Herry vous gérez les finances de la commune aussi mal que le personnel communal qui démissionne comme jamais, n’en pouvant plus de vos pratiques. »

 

Commentaire : nous choisissons de reprendre ici les explications de vote car, comme tous les Orrygeois ont pu le constater, désormais aucun compte-rendu des débats n’est publié dans les Procès Verbaux des conseils contrairement aux recommandations officielles.

Où est l’amélioration de l’information pour les Orrygeois ?

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    auguste nicole (mercredi, 08 novembre 2017 16:31)

    des erreurs qui ne sont pas punissables!!!!!dommage,surtout pour la commune et ses habitants qui vont en subir les conséquences pendant qq années,,,,,c'est comme au gouvernement,,,,,

  • #2

    sv (jeudi, 09 novembre 2017 08:30)

    "Un bon père de famille n’aurait pas détruit son cadre de vie en bétonnant son environnement."

    L'analyse de M.Buisson est très complète mais ce point est le plus grave car c'est irréversible.
    M.Herry restera dans l'histoire d'Orry La Ville comme le maire qui a transformé un gros village de province en une petite ville de banlieue.

  • #3

    auguste nicole (vendredi, 10 novembre 2017 14:01)

    le problème des finances est aussi bien expliqué par Mr Buisson!!qui est un point très important dans la responsabilité d'un maire!!surtout quand c'est pour enlaidir un village(Orry,,,) par exemple!!

  • #4

    Charmilles (samedi, 25 novembre 2017 15:44)

    Prochain conseil municipal le jeudi 7 décembre à 20:30 en Mairie.
    Allez les conseillers municipaux, il faut le noter dans vos agendas et surtout y aller.
    Vous l'avez voulu et vous avez été élus, alors ASSUMEZ votre mandat.