Points à retenir du Conseil Municipal du 9 février 2017

Le dernier Conseil Municipal s’est tenu le 9 février à 20h30. Seuls 13 des 23 membres du Conseil Municipal étaient présents, le quorum a donc été dépassé de peu, encore une fois.

 

• Comme il est de coutume, le compte-rendu du dernier conseil municipal a été soumis à délibération. Il a été observé que les comptes-rendus ne rendaient pas comptes des raisons motivant les abstentions et observations formulées.

Commentaire : nous regrettons ce manque de transparence, et appelons à diffuser des rapports plus complets et rendant réellement compte des échanges qui ont eu lieu, comme cela est préconisé en particulier afin de préciser les raisons des votes contre ou des abstentions.

 

• Il est décidé à l’unanimité de ne pas transférer la compétence urbanisme à la communauté de communes.

Commentaire : nous soutenons cette décision. Nous estimons que le principe de subsidiarité doit s’appliquer dans ce domaine, où les décisionnaires doivent être les riverains d’Orry et leurs représentants. Cela dit, il est assez cocasse d’entendre nos élus prétendre que c’est pour la préservation d’Orry qu’ils refusent de transférer la compétence urbanisme, alors que dans le même temps ils battent des records de bétonnage de notre village. 

 

• Le rapport annuel du SICTEUB est présenté. Il est précisé que le SICTEUB va entamer, d’ici quelques semaines et jusqu’en octobre 2017, une enquête auprès des habitants de Montgrésin dans le cadre de l’étude de raccordement au tout-à-l’égoût, et que la quasi-totalité des maisons de Montgrésin sera raccordée courant 2018.

Commentaire : compte tenu des différents délais, en 2018 sera achevé simplement la conduite reliant Montgrésin au collecteur (actuellement en cours de construction) ; les travaux de raccordement des particuliers pourront réellement commencer en 2019/2020.

Ils seront bien entendu à la charge des particuliers : la mairie compte-t-elle s’investir pour aider les particuliers à trouver des subventions ?

 

• Révision du Plan Local d’Urbanisme. Une enquête publique aura lieu du 22 février au 23 mars 2017. La principale conséquence de cette modification est la possibilité de créer 48 logements sociaux dans les anciennes résidences étudiantes derrière l’école coréenne, dans le parc de la Borne Banche. Monsieur le Maire revient sur les inquiétudes qui ont été exprimées par les habitants, concernant la circulation et la tranquillité. Il annonce que 

   -   les voies seront améliorées, il est à l’étude un passage entre la rue d’Hérivaux et le vieux chemin de Coye

   -    que les habitants de ces logements seront certainement sous-motorisés

   -    que cela permet d’anticiper l’obligation qui pourrait nous être faite d’avoir 25% de logements sociaux

   -    que ce programme générera certainement le déménagement inter-Orry de 100 personnes

Commentaire : nous ne sommes pas favorables à ce programme de logements sociaux, réservés aux personnes aux revenus les plus bas, qui non seulement urbanisera le parc du PNR, mais générera en plus des nuisances multiples pour les riverains, créera un appel d’air pour des habitants qui ne rechercheront que les faibles loyers (300€/mois pour 45m² !) et la proximité de la gare, augmentera encore la population et ne correspond pas à l’esprit village auquel nous tenons tant. Nous estimons que les affirmations de M. le Maire et ses adjoints sont fantaisistes et ne reposent sur rien de concret, et ne servent qu’à faire passer la pilule auprès des Orrygeois.

 

• Un renouvellement de bail est décidé pour le café de la mairie. Le fonds de commerce va être vendu pour l’installation d’un bar-crêperie.

Commentaire : nous sommes heureux de constater que la mairie a renoncé à son idée de reprendre elle-même le fonds de commerce du bar de la mairie, et saluons cette installation prochaine, qui contribuera à dynamiser le centre-bourg.

 

• Des consultations juridiques gratuites seront possibles en mairie, une fois par mois, le 1er vendredi de chaque mois sur proposition des avocats du Barreau de Senlis.

 

• Deux subventions sont demandées à l’Etat ; l’une pour les travaux de la salle polyvalente, l’autre pour extension des locaux techniques municipaux rue d’Hérivaux. Il est question d’agrandir ces locaux (en doublant quasiment leur surface), pour un montant de 397.000 euros.

Commentaire : le montant annoncé pour l’agrandissement des locaux techniques nous semble exorbitant : 397.000 euros pour 110m² ! La municipalité a-t-elle les compétences pour négocier au mieux ce type de marché dans l’intérêt de la commune ?

 

• Enfin, Monsieur le Maire annonce différents projets :

 

- La création d’une  zone bleue (limitée à 30 minutes) pour les stationnements devant les commerces du centre-bourg

- La création d’un Conseil Municipal des Jeunes, en commun avec La Chapelle-en-Serval, et dont les élections auront lieu le 11 mars, à l’initiative de La Chapelle,

- L’avancée du « projet culturel », avec l’objectif d’obtenir le permis de construire dans l’année

- Le budget 2017 devrait être à peu près équivalent à celui de 2016

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Jean-Claude (samedi, 18 février 2017 21:16)

    Non mais les logements sociaux, c'est une blqgue? il veulent vraiment que tout le monde se barre dorry?