Les méthodes de la municipalité

Être à la tête d’une entreprise, d’une association, et d’une organisation quelle qu’elle soit, nécessite d’agir avec méthode. Si l’on recherche l’efficacité, les résultats ne s’obtiennent qu’avec rigueur et organisation. La gestion d’une mairie n’échappe pas à la règle. Pourtant, il nous apparaît que notre municipalité fait preuve de dilettantisme, d’amateurisme et d’impréparation dans la gestion des affaires de notre commune. Nous revenons ici sur ses méthodes, parce que tous les Orrygeois en sont affectés, et appelons à une meilleure gestion.

  • Problème de relationnel

Le contact avec les Orrygeois semble être un fardeau trop lourd pour nos élus : de nombreux Orrygeois nous ont rapporté n’avoir jamais reçu de réponses à leur question au maire. L’absence de nos élus à de nombreuses manifestations ne passe pas non plus inaperçue. Le refus de recevoir  certaines personnes, dans certains cas de serrer la main des gens, d’écouter les opinions, sont les symptômes d’une équipe municipale distante et hautaine.

Notre proposition : être à l’écoute des Orrygeois et s’intéresser à leurs problèmes.

  • Problème de communication

Celle-ci est bien mince et réduite au minimum : un bulletin municipal tous les 6 mois, certes bien épais, mais qui ne traite bien souvent que d’événement dépassés,très peu des actions menées, et encore moins des projets en cours ou à venir, un site internet pauvre en informations, une newsletter peu réactive… Notre proposition : associer des Orrygeois pour l’animation du site internet permettrait d’être plus réactif et complet.

  • Problème d'information

Les réunions publiques organisées ne le sont que parce que la modification d’un point de PLU les rend obligatoire. Les Orrygeois sont informés de tels ou tels travaux que lorsque les engins de chantier démarrent leur travail. Les sujets qui intéressent les Orrygeois ne manquent pourtant pas. Notre proposition : organiser une réunion publique tous les trimestres, distribuer une feuille simple, recto-verso, pour expliquer chaque grand projet.

  • Problème de transparence

Les conseils municipaux font uniquement l’objet de comptes-rendus extrêmement sommaires, qui ne rendent absolument pas compte des points discutés et des débats abordés.

Notre proposition : ne rien avoir à cacher et ne pas avoir peur du débat.

  • Problème de concertation

Il semble clair que l’avis des Orrygeois n’intéresse pas le maire. Exemple : la réfection des trottoirs avec déplacement des feux rue de la Chapelle. Personne n’a été consulté (riverains, commerçants, automobilistes, sociétés de bus) et le résultat en termes de circulation est catastrophique. Idem, on nous annonce l’arrivée d’un nouveau feu tricolore rue de la gare : pour quelle utilité ? pour quel coût ? qui a été consulté ?

Notre proposition : organiser des réunions de riverains pour évoquer les projets qui les concerne, demander leur avis, les associer aux décisions.

  • Problème de fluidité

Les contraintes imposées à tous et les difficultés faites pour la moindre démarche (remplir un dossier, organiser une manifestation, devoir écrire un courrier pour la chose la plus basique) deviennent franchement ridicules pour un village comme le nôtre. Ainsi, plusieurs membres d ‘associations, découragés par tant d’embûches, ont décidé de stopper leur engagement bénévole.

Notre proposition : Pompidou disait « Arrêtez d’emmerder les Français ! » Nous transposons :                  « Arrêtez d’emmerder les Orrygeois ! »

  • Gestion humaine

Au sein même de l’équipe municipale, il existe de nombreuses dissensions et incohérences. En effet,  es élus - même ceux de l’équipe majoritaire - ne sont parfois pas informés des projets, pas  associés aux décisions, et découvrent souvent les décisions à voter en conseil municipal au moment de la délibération ! Un nombre non négligeable de membres élus appartenant à la liste majoritaire ne viennent plus jamais aux conseils municipaux. Cela fait plusieurs fois que le quorum requis (la moitié au moins des élus, soit 12) est atteint de justesse. C’est quand même inquiétant alors que nous ne sommes même pas à la moitié du mandat… En 2 ans1/2, deux directrices générales des services (DGS) ont démissionné, pour cause de mésentente avec les élus. Là aussi, il existe un vrai problème de gestion humaine.

Nous estimons que l’esprit village (bienveillance, entraide, sens de l’initiative, service, dynamisme, solidarité, bonne humeur, etc.) doit être promu par nos élus, et nous constatons avec tristesse que c’est l’inverse qui se produit…

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    chab (jeudi, 09 février 2017 10:06)

    Il y a du vrai et du moins vrai comme en toute chose tout n'est pas noir , ni blanc . Il existe le gris

  • #2

    Chloé (samedi, 18 février 2017 21:18)

    Ce sont des choses que les habitants pressentent, tout le monde ne connaît pas les agissements de la mairie, mais c'est pas étonnant, et c'est surtout hallucinant de voir un tel niveau d'incompétence à Orry...