Des affirmations, mais...

Partagez cet article!

 

Le site municipal nous a proposé en ce début de mois d’octobre quelques réflexions sur l’action municipale. Malheureusement les différents points abordés (gestion financière, taxes et logements) sont présentés de façon polémique, sur le ton de la justification, et surtout de façon fallacieuse, en oubliant certains aspects. 

 

Faisons ici un bref retour sur ces articles.

 

  • Article « La gestion financière de notre commune »

Il est écrit :

« Les points principaux de notre organisation pour piloter les finances de la commune : Tout d’abord en amont, avant de faire des dépenses 

- Réaliser un document d’orientation budgétaire sur 6 ans

- Prévoir les objectifs financiers année par année

- Fixer des objectifs annuels, par adjoint et conseiller chargé d’une mission particulière »

 

Voilà des intentions louables, cependant au minimum un résumé du document d’orientation budgétaire sur 6 ans pourrait faire l’objet d’une communication aux Orrygeois ; espérons au moins que tous les conseillers municipaux en aient connaissance et que ce document puisse être discuté lors d’une des commissions Finances (si un jour elle est créée!)

 

  • Article « Les taxes locales nouvelles sont arrivées »

Il est écrit :

« La taxe sur les ordures ménagères est égale à zéro soit 100% de baisse et comme la facture moyenne pour les ordures sera l’équivalent d’une baisse de 50% du montant de cette ancienne taxe il y a une baisse notable des taxes locales en 2016 comme prévu dès 2014 dans nos prévisions »  

 

Pour pouvoir comparer de façon juste il faut le faire à périmètre et service constant ; or effectivement la taxe pour les ordures ménagères revenant à la commune est égale à zéro puisque le conseil municipal a confié cette compétence à la Communauté de Communes mais une taxe est toujours payée par les foyers Orrygeois à l’Aire Cantilienne ; donc pour comparer avec les années précédentes il faut bien entendu additionner la taxe des ordures ménagères versée à la CCAC.

De plus, rappelons que le nouveau service de collecte des ordures ménagères a été réduit de moitié (auparavant il y avait 2 passages par semaine).

 

Article « Que se construit-il dans notre commune habituellement »

 

Il est écrit « Entre janvier 2012 et août 2016 des permis de construire ont été accordés pour… 106 constructions en 4, 5 ans »

 

Sont pris en compte dans ce calcul les vérandas, les piscines, les garages !

Ce ne sont pas ces types de construction qui vont engendrer une augmentation du nombre d’habitants et poser des difficultés sur les équipements collectifs !

En revanche 62 logements avenue du 18 juin, 10 logements rue d’Hérivaux, 5 logements derrière l’école maternelle ont tous été accordés en 2016 et ne sont pas comptabilisés dans cet article !


Pour commenter sans que votre nom apparaisse, veuillez cliquer sur Déconnexion Jimdo tout en bas de la page

Écrire commentaire

Commentaires: 8
  • #1

    auguste (lundi, 10 octobre 2016 19:30)

    si c'est pour dire de telles stupidités!!!autant se taire!!!!merçi

  • #2

    sv (mardi, 11 octobre 2016 01:05)

    Il n'y a qu'à se promener dans Orry, et constater par exemple le chantier du dojo qui va défigurer définitivement les abords du Cinédori, pour comprendre la politique actuelle en matière de constructions.
    Le maire est en train de nous montrer comment, en un temps record, transformer un village en petite ville de banlieue...
    Quand Orry ressemblera à La Chapelle en Serval ou à Fosses, il faudra se souvenir de la responsabilité de la municipalité actuelle.

  • #3

    jm buisson (mercredi, 12 octobre 2016 18:48)

    Il n existe pas de document d orientation budgétaire sur la mandature ce qui compte tenu des investissements est pour le moins inquiétant
    un tel document aurait permis par exemple de fixer un montant d investissement à partir d un objectif fiscal de campagne promis à 0 pourcent
    La municipalité avance au jour le jour

  • #4

    Chab (jeudi, 20 octobre 2016 12:52)

    et comme dit l'autre a chaque jour sa peine

  • #5

    canche (lundi, 24 octobre 2016 15:37)

    J'ai, depuis longtemps, l'intime conviction que l'on devrait donner le ,pouvoir aux perdants, aux losers, car eux savent ce qu'il faut faire, il ont une solution pour tout. Changeons les règles, donnons leur les clés de la ville, ils sauront quoi en faire.

  • #6

    Denis (dimanche, 30 octobre 2016 22:34)

    Cher Monsieur Canche, vous qui êtes sans doute un winner, continuez à nous le prouver!

  • #7

    Nicolas Spengos (dimanche, 30 octobre 2016 23:35)

    Canche, mon cher canche, vous revoilà enfin!
    Je me languissais de vous, enfin, de votre esprit - car de votre vrai nom comme de votre visage, je suis encore privé... Je sais bien sûr que les hautes fonctions que vous occupez, les lourdes responsabilités que vous portez, les impérieuses tâches que vous réalisez pour notre village, ne suffisent pas à surmonter votre extrême modestie ni votre touchante timidité.
    Pourtant, dans vos textes finement ciselés, que nous admirions déjà il y a quatre ans sur le site EPOM, vous distillez encore de votre sagesse: cette fine allusion aux "losers", quelle délicatesse! Comment ne pas reconnaître dans ce seul adjectif la rancœur et le fiel, la bassesse et l'obstruction qui formèrent toute la stratégie de l'ancienne opposition! D'admirables attributs, qui longuement ruminés et régurgités pendant six ans, puis habilement parés de calomnies et de promesses, transformèrent opposition en majorité.
    Les membres de La Vie d'Orry ne sont nullement consumés par la jalousie, l'esprit de revanche, la soif dévorante du pouvoir - tous ces ingrédients que vous connaissez si bien. J'imagine que cela vous surprenne, vous pour qui, comme une bonne partie de la liste majoritaire, la victoire en 2014 laissa bien désemparés, et bien incapables de savoir comment réaliser tant de belles promesses, comme de conserver la cohésion et l'implication de la majorité.
    Souffrez néanmoins, mon petit canche, que l'on s'exprime librement pour commenter ici l'action (et l'inaction) municipale. Rassurez vous, personne ne vous demande les clés du village: la municipalité actuelle devra aller au bout de son mandat, tenir ses promesses, et rendre des comptes aux Orrygeois a chaque instant, et non seulement en 2020.
    Votre conception de la démocratie, qui vous autorise à affirmer ici encore et encore que les perdants d'une élection (tout comme les électeurs mécontents) doivent se taire pendant six ans, est bien étrange. Osez au moins cette affirmation à visage découvert, sous votre véritable identité, et nous pourrons causer.
    Bonne nuit! :-)

  • #8

    laurence (vendredi, 04 novembre 2016 11:13)

    Tout est résumé Nicolas avec un art verbal dont je me délecte.
    Idem, je me languissais du retour de notre Zorro masqué, as de la communication répétitive et soporifique....