Des riverains s'élèvent contre le projet de dojo

Partagez cet article!


Des riverains ne sont pas d’accord avec le projet de dojo, et font entendre leur voix : ce lundi a été distribuée une pétition dans toutes les boîtes aux lettres d’Orry, appelant les Orrygeois à s’opposer à la construction du dojo devant la salle polyvalente, et à la destruction du Cèdre du Liban que cette construction implique (le cèdre avait été planté par des enfants des écoles d’Orry il y a 15 ans)…

 

Un site internet permet de prendre connaissance de la pétition et de la signer : www.dojo-oui-mais.jimdo.com

 

L’association La Vie d’Orry apporte tout son soutien à cette action, qui vise à préserver notre cadre de vie.

 

Il apparaît encore plus clairement, à la lumière de cet événement, que les Orrygeois refusent la politique menée par l’équipe municipale : le bétonnage d’Orry, la perte de l’esprit village, la trahison des promesses de campagne, l’attaque en règle des espaces verts…


Pour commenter sans que votre nom apparaisse, veuillez cliquer sur Déconnexion Jimdo tout en bas de la page

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Yves Mineraud (samedi, 25 juin 2016 09:29)

    Bonjour,

    le mot est lâché : "trahison".
    D'après Wikipedia, "la trahison est le fait d'abandonner, de livrer à ses ennemis ou de tromper la confiance d'un groupe (politique ou religieux), d'une personne (ami, amant, famille) ou de principes (moraux, ou autres)."
    Tout est dit.
    On pourra toujours me rétorquer que Wikipedia est une référence suspecte de par sa qualité intrinsèque, elle a au moins le mérite d'être gratuite et accessible à toutes et à tous, ce qui n'est pas tout à fait le cas d'Orry (cf le prix du m² dans le projet dit des "Jardins d'Aumale", qui n'a de jardin que le nom, car on donne toujours de jolis noms aux verrues architecturales).

    Je paie mes impôts, comme tous les Orrygeois (enfin j'espère ;-)
    Je vote.
    Je suis un citoyen comme les autres, et donc éminemment respectable.
    J'ai signé cette pétition, tant la trahison me révulse. Ce n'est pas tant le dojo le problème, les associations sportives le réclament parait-il depuis bien longtemps. C'est plutôt son emplacement et ce qu'il implique comme nuisances, c'est ce "cube de béton" qu'il est (le mot n'est pas de moi ...) et puis c'est aussi cette absence totale de communication et de concertation (encore une trahison des promesses de campagne). J'ai entendu une personne, je ne sais plus bien à quelle occasion, parler de "consultation citoyenne". Je me souviens quand même que nous avons été plusieurs, dans notre petit groupe et à l'occasion de cette rencontre, à trouver cette expression fort intéressante. Inutile de préciser qu'elle a immédiatement entrainé des quolibets, car il ne faut pas avoir raison partout et en tous temps.
    La prochaine équipe municipale, quelqu'elle soit, serait bien inspirée de reprendre cette idée à son compte, pour toutes les opérations immobilières concernant des projets d'importance.

    Comme beaucoup d'habitants, je suis attaché à notre village.
    A son mélange subtil de calme campagnard et de proximité avec Paris et aussi différents moyens de transport (routes, autoroute, aéroport, train, etc.). Il est comme un îlot de verdure champêtre proche de la ville et de ses commodités, on peut s'y épanouir en y voyant grandir ses enfants comme en y goutant le repos mérité d'une saine retraite.

    Alors oui, franchement, comme quelqu'un me l'a dit fort gentiment l'autre jour, je "vis dans le passé".
    Beau compliment que l'on m'a fait là, en définitive, compte-tenu de ce que son contraire semble impliquer.

  • #2

    Canche (dimanche, 26 juin 2016 08:49)

    Je pars 15 jours, je reviens et toujours le même qui dégaine, le pauvre, il est seul à prêcher dans le vide, il n'est pas entendu. Pourquoi veut-il que le conseil le consulte avant tout projet ? Il a été consulté lors de l'élection municipale, il a donné son avis et il a perdu. Laissons l'équipe en place gérer la commune qui n'est plus depuis longtemps un village. Si il veut vivre dans un village, qu'il s'éloigne, il y a plein de beaux villages dans le Valois, au calme, loin des gares, des commerces, des écoles, des avions etc...

  • #3

    Yves Mineraud (lundi, 27 juin 2016 10:46)

    Bonjour Canche,

    j'espère que votre villégiature fut un moment agréable, et que vous ne vous êtes pas retrouvé par malchance dans un village plein de cèdres et de verdure, parce que sinon elles doit avoir été un véritable enfer.

    Tout d'abord, je ne dégaine pas, non, car en général on dégaine une arme à feu et la violence ne m'intéresse pas.
    Ensuite, effectivement, j'ai donné mon avis lors de l'élection municipale. Qu'entendez-vous donc par "il a perdu" ? N'ayant jamais dit pour quelle liste j'avais voté, si jamais j'ai voté pour la liste Village Vivant j'ai effectivement perdu. Mais si j'ai voté pour liste EPOM, voulez-vous vraiment dire que j'ai également perdu ? Vous ouvrez là une intéressante question, mais je ne suis pas certain que vous ayez la réponse à celle-ci. Toujours, Canche, garder un oeil sur ce qui se passe réellement derrière la ligne d'horizon.
    Pareil pour le "qu'il s'éloigne". J'ai trop de respect pour la démocratie pour ne pas respecter le résultat des élections, certes, et j'ai donc aussi le droit, comme tout un chacun, de garder ma liberté d'expression. Et il n'est pas obligatoire pour chaque citoyen mécontent de certains choix d'avoir à préparer derechef son camion de déménagement. Un Président a dit un jour : "la France, aimez la ou quittez la". Et bien non, il m'arrive parfois de ne pas me reconnaitre dans les choix du gouvernement, de ne pas aimer cette France là, et pourtant je reste car c'est encore comme cela que je l'aime le mieux.
    Sans la quitter, en restant. Je vais donc rester à Orry la Ville.

    Pour finir, j'interviens pour donner mon point de vue sur un sujet donné, et je suis peut-être un des (trop) rares à intervenir. Mais je ne suis pas un sujet d'étude, et en vous contenant de m'interpellez vous n'apportez absolument rien au débat. Le sujet du jour, c'est qu'un certain nombre d'Orrygeois s'opposent à ce projet de dojo, il ne concerne par conséquent ni ma personne ni la votre. Il nous dépasse et nos nombrils avec, voyez-vous. C'est fort simple. Ceci dit, je suis d'accord avec vous pour que l'équipe municipale me consulte régulièrement, comme tous les citoyens de notre village et comme elle s'y était engagée avant les élections.

    Ce sera là mon unique réponse à un de vos messages, Canche, rendons le clavier aux lecteurs intéressés par le sujet initial.

  • #4

    Martin (lundi, 27 juin 2016 13:13)

    Il est revenu, enfin ! Il doit vraiment avoir peu de choses à faire pour s'occuper et aimer se faire du mal pour consulter si régulièrement ce site dont il n'apprécie ni les articles ni les commentaires !

  • #5

    sv (lundi, 27 juin 2016 22:41)

    à "Canche",
    je vous cite: "Si il veut vivre dans un village, qu'il s'éloigne".
    Vous avez touché au noeud du problème. Effectivement nous sommes nombreux à souhaiter vivre dans un village, nous pensions que c'était le cas, et n'avions donc aucune raison de nous éloigner, comme vous dites. Il va désormais falloir nous habituer à vivre en banlieue, sans même avoir besoin de déménager.
    Ce dojo est une aberration financière, esthétique, et morale.
    Il nécessite d'abattre un grand cèdre planté par les enfants de l'école d'Orry La Ville il y a quinze ans. Je serais curieux de connaître leur réaction si on les avait prévenus qu'un futur maire ferait abattre leur arbre...

  • #6

    canche (mardi, 28 juin 2016 18:05)

    Un village avec une gare qui met Paris à moins de 20', idem pour l'accès à l'aéroport, moins de 10' pour l'autoroute. Vous me faites penser à ces écolos qui on poussé des cris d'orfraie lorsque des arbres ont été abattus derrière le champs de courses de Chantilly afin de dévier cette longue ligne droite qui menait au rond point du Château. Qui s'en souvient aujourd'hui, Est-ce que nous avons souffert de ce "massacre" ? Les chanceux cantiliens bénéficient d'un environnement exceptionnel et leur Maire ne leur demande pas leur avis lorsqu'il signe un permis de construire.

  • #7

    Béton (jeudi, 30 juin 2016 07:25)

    Les bâtiments du cinéma et du gymnase actuels sont de tels oeuvres d'art architecturales, c'est vrai que c'est dommage de dénaturer la vue. (ton ironique)

    Y'a-t-il une seule construction à orry et dans le monde sur laquel il n'y avait pas un arbre ou un brin d'herbe avant.

    Sur les tracts de campagne d'EPOM il était déjà question du Dojo. C'est VOUS qui trompez volontairement les gens.

  • #8

    sv (vendredi, 01 juillet 2016 10:06)

    Pourquoi se vanter de garder en zone verte le terrain à l'entrée d'Orry La Ville, si c'est pour bétonner tout le reste?

  • #9

    Martin (samedi, 02 juillet 2016 02:14)

    Pour la petite histoire, concernant les travaux autour de l'hippodrome de Chantilly, l'Aga Khan, qui a subventionné les travaux, a exigé que pour chaque arbre abattu, un nouveau soit planté...

  • #10

    canche (samedi, 02 juillet 2016 15:41)

    Oui l'Aga Khan a participé, avec beaucoup d'autres, au financement des travaux de rénovation de l'hippodrome. Non il n'a pas exigé que pour chaque arbre abattu, un nouveau soit planté, c'est simplement devant l'"émotion" de certains que cette décision a été prise. A vrai dire, il y a beaucoup moins d'arbres replantés que d'arbres abattus et cela ne pose pas de problème.