Abattage d'arbres

Partagez cet article!

Avant...

...Après


Nous avons constaté la poursuite de l’abattage d’arbres autour des bâtiments techniques sans aucune explication : les arbres étaient-ils malades ? S’agit-il d’anticiper l’extension des bâtiments techniques ? S’agit-il d’une allergie à la verdure ?

 

 

Nous n’avons pas d’explication, mais nous déplorons la disparition de ces arbres, charme et âme de notre village.

 

Rappelons que lors de demande de travaux incluant l’abattage d’arbres, l’Architecte des Bâtiment de France exige régulièrement la plantation d’un nouvel arbre ; gageons que la municipalité respecte toutes les prescriptions !

 

D’autres destructions d’arbres sont à craindre, en premier lieu celle du cèdre devant la salle polyvalente, pour permettre la construction du dojo… Triste !

Pour commenter sans que votre nom apparaisse, veuillez cliquer sur Déconnexion Jimdo tout en bas de la page

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    Yves Mineraud (vendredi, 10 juin 2016 16:15)

    Bonjour,

    je sais pourquoi la municipalité actuelle abat les arbres : c'est pour la construction d'un petit théâtre en bois pour des guignols prétentieux ...
    Nous atteignons maintenant les sommets du cynisme, à défaut de savoir protéger nos cimes. Nous sommes confrontés à une guerre hideuse, menée contre le village par des élus démocratiquement portés, mais hélas animés par un tel esprit de revanche qu'il les pousse aux méfaits tous azimuts contre notre nature. Chaque brin d'herbe se trouve désormais en danger, partout, parce qu'il faut construire, mettre du béton, des parkings, du goudron, etc.
    Juste pour casser ce qui a été fait avant, comme s'il s'agissait d'un jouet qui n'amuse plus.
    Et on dépense par ailleurs des fortunes pour rembourser des dettes, alors que les taux d'intérêts sont au ras des pâquerettes depuis des lustres ?
    Quoi, des pâquerettes ? Vite, mettons-y le feu !
    Nous sommes pris pour de pauvres imbéciles incapables de compter, incapables de se regrouper, et tant que nous les laisserons agir ils ne s'arrêteront pas.

    Et puis il fait quoi, notre principal magistrat, pour la défense de ce cadre de vie qu'il prétendait sauvegarder pendant sa "campagne" ? Si au moins il ne faisait rien, comme avant, nous serions à l'abri !
    Tiens, quel joli mot, "campagne", et comme il est "vil" quand il est galvaudé !

    Le courage politique, c'est désormais de s'attaquer aux faibles, partout, en commençant chez nous à Orry par la beauté de notre village qui ne pourra se défendre toute seule. C'est donc bien notre affaire à toutes et à tous, cette calme beauté, et ça l'est sur tous les fronts !

    A propos du cèdre, il faudrait pouvoir vérifier son âge et son gabarit avant de laisser les foudres municipales s'abattre sur lui. Le cèdre fait partie des essences protégées, dans certains cas sa destruction est strictement interdite.

    Nul doute que l'original webmestre de notre Pravda officielle va nous expliquer dans une de ses fameuses newsletters qu'il était malade, qu'il ne sentait pas bon ...
    Parce que, chez ces gens là ...

    Quant au dojo, nous avons à force coups de trompette appris que 300.000 euros en étaient financés. Magnifique. Et pour les 900.000 euros restants, on vend quoi ?
    Quelle tristesse, quelle honte !

  • #2

    sv (samedi, 11 juin 2016 01:58)

    C'est désastreux, consternant, et on sait déjà qu'on ne pourra pas revenir en arrière. C'est une des caractéristiques du bétonnage: une fois que c'est fait, c'est définitif. On assiste à la transformation d'un gros village en petite ville de banlieue, et c'est triste pour tous ceux qui auront connu Orry La Ville sans les immeubles et sans le dojo inutile et moche, mais avec de l'herbe et des arbres.

  • #3

    Martin (samedi, 11 juin 2016 03:47)

    Encore un sujet épineux pour la municipalité !

  • #4

    Papé (samedi, 11 juin 2016 08:44)

    Habitants d'Orry ATTENTION !! Pensez à mettre vos arbres à l'abri dès que vos devez vous absenter ...depuis quelques jours une nouvelle version de "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE"donne lieu à des scènes d'horreur...écologiques !!
    Après ou avant l'abattage des sapins ,deux autres arbres plantés depuis plus de 40 ans ont été sacrifiés rue BOILEAU.
    Qu'avait on à leur reprocher sinon qu'en leur qualité de feuillus çà donnait du travail à l'automne aux équipes des espaces verts !!!et oui les feuilles il faut les ramasser sauf à attendre que les riverains lassés le fassent de leur propre chef...
    Il faut vite rechercher le metteur en scène de la Mairie et lui intimer l'ordre de changer de métier !!!
    Je propose qu'une surveillance toute particulière soit exercée sur le cèdre devant la salle polyvalente sinon ? le maniaque peut sévir !!!!

  • #5

    Phil (samedi, 11 juin 2016 10:38)

    Magnifique ! ! !
    Pouvons-nous imaginer que maintenant nous allons avoir autour de notre village des plaines et des campagnes à perte de vue, sans bois ni forêts......
    Je vous laisse imaginer ce que deviendrait ces espaces, « peut-être rempli par d'immenses constructions » Tel que l'on peut rencontrer chez nos voisins.
    Maintenant, comme il est spécifié dans votre article, le manque d'explications laissent tout supposer.
    (Arbres malades, ouverture de voix, constructions, etc etc)

  • #6

    Franck (mercredi, 15 juin 2016 23:17)

    Ces les particuliers qui demande ces abbatage et la mairie dit amène il aurait beaucoup de choses a dire on se demande qui est le maire herry ou rivet

  • #7

    schtroumpfette (dimanche, 19 juin 2016 08:11)

    oui et qui s'occupe des cancans du coin ? On se le demande !