Magazine L'Orrygeois n°2 : réaction (2)

Partagez cet article!

Ci-dessous une autre réaction qui nous est parvenue de la part d'un Orrygeois à la lecture du magazine municipal.

 

"Nous continuons à être très choqués, avec mon épouse, à chaque distribution du magazine "L'Orrygeois", par son côté "grosse commune qui se la joue", sans que nous sachions rien de ce que ces nouveaux moyens de communication (cette feuille de chou et le site Internet) coûtent réellement aux Orrygeois.

 

Henri Herry va t'il se présenter, à nos frais, aux présidentielles de 2017 ?

 

Un peu de modestie ne ferait de mal à personne, surtout au vu des résultats de cette équipe municipale qui ne voit l'interactivité que dans un seul sens ..."

 

Pour commenter sans que votre nom apparaisse, veuillez cliquer sur Déconnexion Jimdo tout en bas de la page

Écrire commentaire

Commentaires: 9
  • #1

    sv (jeudi, 03 mars 2016 22:48)

    Dans le compte rendu du dernier conseil municipal, j'ai constaté que les décisions concernant la construction d'un "dojo" à la place d'un espace vert arboré ont été votées à l'unanimité.
    Est-ce que ça signifie que les élus d'opposition sont également favorables à ce projet?

  • #2

    Yves Mineraud (samedi, 05 mars 2016 16:35)

    Bonjour,

    voilà une question qu'elle est bonne, celle que pose sv.
    C'est vrai que j'avais remarqué le même "problème", mais je n'avais pas été plus loin.
    Y a t'il une explication ?

  • #3

    Colette (dimanche, 06 mars 2016 08:32)

    Bonjour,

    Dans quel compte rendu avez lu cela ?
    Le compte rendu complet des deux derniers conseils n'ayant pas encore été approuvé, il ne sont donc pas affichés, ni publiés ; vous n'avez donc pu lire que le CR sommaire qui ne reprend pas les discussions du conseil.
    Vous noterez d'ailleurs à ce propos que la municipalité ne diffuse jamais ce CR complet (avec les remarques des conseillers) ni dans les panneaux, ni dans son site ; en revanche vous pouvez les consulter sur le site de La Vie d'Orry lorsqu'ils ont été approuvés.
    Dernier point : les délibérations prises lors des derniers conseils avaient surtout pour sujet de demander des subventions pour les projets évoqués ; il ne semble pas logique de voter contre une demande de subvention même si on est contre le projet.

  • #4

    Yves Mineraud (lundi, 07 mars 2016 00:27)

    Bonsoir,

    les commentaires ci dessus font référence aux textes publiés dans "L'Orrygeois", ce magazine luxueux édité à nos frais par la municipalité actuelle. Et s'il s'agit d'un compte-rendu "sommaire" (de cinq pages quand même) comme clairement précisé, il y est bien noté pour le Dojo un vote unanime sur la demande de subventions et d'élaboration du dossier par le Maire. Que ce soit "sv" ou bien moi, nous n'avons donc rien inventé.

    Par contre, sur ce point : "il ne semble pas logique de voter contre une demande de subvention même si on est contre le projet", permettez moi d'émettre un avis diamétralement opposé au vôtre. Bien sûr que si que c'est totalement illogique, car quand on est opposé à un projet il est normal de voter contre une demande de subvention visant à le financer.
    Contre le dojo sauf s'il est subventionné ?
    Au secours !

    Le pragmatisme financier à quand même ses limites, quand on est opposé à la peine de mort on ne donne pas son accord pour que la guillotine soit sponsorisée ...

  • #5

    sv (lundi, 07 mars 2016 14:53)

    Effectivement je n'ai lu que le "compte rendu sommaire", puisque c'est le seul qui a été rendu public à ce jour.
    Cependant, comme le souligne Yves Mineraud, quand on est opposé à un projet, il semble pour le moins incompréhensible de voter une demande de subvention pour réaliser ce projet...
    Encore une fois, nous, orrygeois, sommes en droit d'attendre des élus d'opposition qu'ils s'opposent à des projets dont de nombreux orrygeois (peut-être la majorité?) ne veulent pas.
    Si les élus d'opposition sont sur la même ligne que la majorité municipale sur des sujets aussi "clivants" (voir les commentaires des infos précédentes), peut-on encore parler d'opposition?
    Quoi qu'il en soit, il est important de connaître l'avis des orrygeois sur la question, puisque, à ma connaissance le principe de constructions en si grand nombre n'a pas été débattu pendant la campagne électorale.
    C'est pourquoi il serait utile que les élus d'opposition proposent la tenue d'une consultation citoyenne sur le sujet.

  • #6

    Jean (mardi, 08 mars 2016 08:28)

    Bonjour,
    Pour ma part il ne me semble pas logique de voter contre une demande de subvention même pour un projet avec lequel on n'est pas d'accord : en effet ce projet, même combattu par les élus de l'opposition, se fera et il est dans l'intérêt commun de tous les Orrygeois que cela soit à un prix le plus bas possible pour eux.

  • #7

    sv (mardi, 08 mars 2016 23:37)

    Jean,
    dans ces conditions l'opposition ne sert strictement à rien, sauf si elle est majoritaire, auquel cas ce n'est pas une opposition !
    Sérieusement, si l'opposition n'essaie même pas de s'opposer aux projets qu'elle désapprouve (ainsi que de nombreux orrygeois) elle perd toute crédibilité.
    Si tel est le cas, le maire a de la chance d'avoir une opposition aussi coopérative, mais j'ose espérer qu'il y a parmi les élus d'opposition des habitants qui tiennent réellement à leur cadre de vie, et qui ne supportent pas plus que moi l'idée de voir Orry se transformer en banlieue résidentielle.

  • #8

    Yves Mineraud (vendredi, 11 mars 2016 14:40)

    Bonjour,

    ces derniers échanges me font quand même un peu de peine ...
    Pour plusieurs raisons :
    1/ je n'aime pas être d'accord, c'est un principe, et là je suis totalement d'accord avec ce qu'à écrit sv
    2/ ces histoires de "logique" où l'on finit par perdre sa légitimité (et donc sa dignité, quelque part), en se compromettant par un vote favorable envers le financement d'un projet que l'on ne soutient pas initialement. Du moins il parait ...

    Que cette simple question de morale politique ne saute pas immédiatement aux yeux de certains intervenants de ce blog me navre. A quoi sert-il, dans ces conditions, de se présenter devant le suffrage des électeurs et ainsi d'être élu ? Ensuite, on fait sa petite tambouille, le principal étant en définitive que le plat soit digeste à défaut d'être bon ?

    Je vais atteindre derechef mon "point Godwin" (voir en bas) :
    Comme le disait fort justement Sir Winston Churchill, "vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre." Il parlait bien entendu d'un sujet bien plus grave que la construction d'un Dojo inutile dans une petite ville du sud de l'Oise, qui va défigurer un endroit de celle-ci comme tous les projets délirants de nos bétonneurs actuels, qui n'ont d'ailleurs pas encore fini de nous rattacher de fait à La Chapelle-en-Serval voisine.
    Mais cette histoire en dit long, hélas, sur le sort que subissent certains mandats électoraux dès qu'il sont rattrapés par la "real politique".

    Avec toutes mes condoléances.

    © https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

  • #9

    Jean (lundi, 14 mars 2016 09:03)

    Selon moi s'opposer par principe parce qu'on est dans l'opposition n'est pas une bonne solution ; il est plus raisonnable de chercher l'intérêt commun des Orrygeois ; dans le cas présent il s'agit de faire diminuer le coût de ce projet pour chaque Orrygeois (cela ne présage en rien de l'avis que l'on peut avoir concernant le cadre de vie et l'intérêt du projet) et de faire supporter une partie du financement par le département. L'argument affirmant que de toute façon il s'agit aussi de nos impôts est fallacieux car en poussant cette logique cela signifierait qu'il ne faut jamais demander de subventions (puisqu'il s'agit toujours de nos impôts aussi) et même en s'appliquant individuellement ce principe il faudrait refuser de payer ses impôts mais en contrepartie ne plus utiliser les routes avec notre voiture, ne plus envoyer nos enfants à l'école, etc... puisque cela est financé par les impôts