Article dans Le Parisien

Partagez cet article!

Pour commenter sans que votre nom apparaisse, veuillez cliquer sur Déconnexion Jimdo tout en bas de la page

Écrire commentaire

Commentaires: 46
  • #1

    sv (mardi, 16 février 2016 11:00)

    Le commentaire sous la photo parle d'une initiative lancée par la mairie de La Chapelle en Serval, mais le numéro de téléphone mentionné dans l'article est celui de la mairie d'Orry La Ville.

    Quoi qu'il en soit, c'est un bel exemple de l'hypocrisie à l'oeuvre dans la logique de "banlieuisation" d'Orry: on bétonne massivement, mais on plante quelques arbres, en le faisant largement savoir, et en faisant participer les habitants...
    C'est consternant et démagogique.

    C'est bien de planter des arbres, mais peut-être faudrait-il commencer par ne pas abattre ceux qui sont déjà grands devant la salle polyvalente?

  • #2

    Béton (mercredi, 17 février 2016 07:10)

    Pourquoi parlez-vous de bétonnage .....


    rien pour le moment, tant que les permis de construire ne sont pas déposés que ces constructions seront en bétons....


    Il y a de plus en plus de constructions en pierre, en brique, en bois et même dans des nouveau matériaux.

    Rien dans le PLU ou dans ce que j'ai pu lire montre que ça sera du béton alors pourquoi faites vous croire aux Orryjois que les constructions serons forcément en béton??? à moins que vous soyez en possessions d'infos que nous n'avons pas vu passé

  • #3

    sv (mercredi, 17 février 2016 13:04)

    Il s'agit évidemment d'une expression.
    "Bétonner" signifie construire des bâtiments, quels que soient les matériaux utilisés, en occupant, et donc en réduisant, des espaces verts ou naturels.
    Les matériaux utilisés ne font aucune différence quant à l'impact de 180 nouveaux logements sur un village comme Orry La Ville,
    sans parler des autres constructions, sacrifiant également des espaces verts, et dont l'utilité reste à démontrer: est-il à ce point indispensable d'avoir un "dojo" à Orry, quitte à "bétonner" pour cela l'espace vert et arboré devant la salle polyvalente?

  • #4

    béton (mercredi, 17 février 2016 13:14)

    Le maire et son équipe sont nuls, ça ne fait aucun doute. Mais ne devenez pas aussi indiots qu'eux....

    VOS MAISONS SONT TOUTES CONSTRUITES SUR D'ANCIENS ESPACES NATURELS... C'est comme ça que dans toute l'histoire nous avons bâti des villages, des villes. Soyez plus précis et expliquez où voyez vous un probleme???
    Il y a déjà eu quelqu'un qui vous a fait un commentaire très juste à ce sujet. Les quartiers périphériques d'Orry (pâturages, borne blanche, ect) étaient des espaces naturels. Donc si vous vivez dans ces quartiers vous ne pouvez pas déonnocer de nouvelles constructions! Ou alors il vous vaudra, pour aller au bout de votre logique, raser vos maisons pour y replanter des arbres.

  • #5

    Yves Mineraud (mercredi, 17 février 2016 16:37)

    Bonjour béton,

    La question qui se pose n'est pas tant le fait que nous refusions de voir arriver de nouveaux Orrygeois (ce que nous avons tous été un jour ou l'autre) parce que nous cultiverions le terreau des fascistes comme on nous l'a déjà laissé entendre, mais que cet accueil se fasse n'importe comment et au mépris des promesses de campagne (et donc en étant accompagné de MENSONGES).
    La "liste d'en face" a été accusée, tout au long de la campagne électorale, de préparer le terrain (c'est un euphémisme) aux constructions à tout va. Ce procès d'intention permanent et à la limite de la diffamation, on en voit le résultat aujourd'hui. C'était bien la peine de prendre les électeurs pour des guignols en promettant la conservation d'un esprit "village". Oui les choses évoluent, oui la banlieue pousse, oui tout le monde à besoin d'un endroit pour vivre. Seulement maintenant que nos trains vers Paris AR roulent tous les jours en dépit du bon sens, que la circulation automobile est devenue impossible en centre-ville (ce dont les commerces pâtissent déjà), Orry n'a absolument pas les capacités d'accueillir autant de personnes à moyen terme.

    Alors suivez votre logique, et accueillez de votre côté ces 180 nouveaux logements dans votre jardin ou sur votre balcon.
    Promis juré, dès que c'est fait, je rase ma maison et je plante quelques arbres supplémentaires.
    Soyez bon joueur, c'est vous qui avez commencé !
    ;-)

  • #6

    Béton (mercredi, 17 février 2016 18:59)

    les promesse, vous le savez, personne ne les respecte, quel que soit le niveau de responsabilité dans l'état. Il n'y a qu'à voir tous nos présidents depuis 40 ans.
    Alors ne mélangez pas tout s'il vous plait!
    Dans ma jeunesse, nous avions tendance à crier :"Elections, piège à cons", celà ne s'illustre que trop bien aujourd'hui.

    Vous confondez promesses de campagne, dont vous devriez savoir qu'elles seront de toutes façons irréalisable et réalité.

    Concernant les banlieux, vous n'êtes pas sans savoir qu'il est nécessaire, urgent et prioritaire en France de raser le plus possible nos banlieues, il faut bien reloger les gens quelque part. (Ceci dit, vu les prix d'Orry, .....)

    Depuis quand avez-vous vu une circulation impossible en centre ville??? vous parlez des 3min le matin et 2min30 le soir?

    Concernant vos réflexions sur les commerces, je ris comme un fou depuis que je vous lis et j'en ris encore, car vous vous contredisez vous-même : en effet, soit il y a trop de passage devant les commerces et sous entendez que c'est mauvais pour les affaires... n'y voyez vous pas un illogisme????
    Si un commerce a du monde qui passe devant chez lui, il aura forcement des clients. C'est l’inverse qui serait grave. Mais nos chers commerçants feraient mieux, au lieu de râler tout le temps, de faire attention à ce qu'ils vendent et à être aimables. Nos fruits et légumes sont pire qu'en grande surface, nous avons un buraliste désagréble, odieux, et raciste (le vrai stéréothype du colabo façon 1940), notre boulangère est aimable comme une porte de prison (on se croirait dans un bureau de poste), je ne parle même pas des pizzas qui sont attroces et du resto qui se dit Italien mais sert des produits chimiques en poudre en guise de desert maison, ni du libraire dont on se demande si il sait lire, la cafetière qui accueil les gens en triant la gueule et le président des commerçant qui fait jou-jou avec ses collections tout en se mêlant de tout

    Alors si les commerces sont en difficultés, ce n'est peut-être pas qu'il y ai ou pas des gens qui passe devant chez eux, mais peut-être parcequ'ils ont un peu oublier d'êtres commerçants.

    Vous vous condredisez aussi car plus d'habitant = plus de clients potentiels, si nos commerçants étaient un minimum bons dans leurs metiers!

  • #7

    sv (mercredi, 17 février 2016 19:22)

    Pour en revenir au fond du débat, effectivement toutes les maisons sont construites sur d'anciens espaces naturels. Cependant, tout le monde n'emménage pas dans une maison neuve. D'anciens habitants s'en vont et de nouveaux arrivent. Dans un même temps il y a en permanence QUELQUES nouvelles constructions et c'est normal.
    Aujourd'hui il s'agit de construire 180 nouveaux logements, ainsi qu'un "dojo" et nous sommes visiblement assez nombreux à considérer que c'est beaucoup trop pour un village comme Orry.
    Vous prenez comme exemple le quartier des pâturages. Trouvez-vous vraiment que c'est une réussite?
    Si oui, pouvez-vous m'expliquer pourquoi ce n'est jamais ce quartier dont on montre les photos quand on veut donner une belle image d'Orry La Ville (voir le site de la mairie, ainsi que l'image de fond de la page que vous êtes en train de lire, Orry La Ville sur Wikipédia, etc.)?

  • #8

    Chab (jeudi, 18 février 2016 07:05)

    Alors là SV euhhh je crois que vous bifurquez ! Les paturages il y a du vieux , du moins vieux du moderne et les 3/' des maisons sont loin d'être pourries . Ma maison est pas mal du tout et puis le quartier est calme , arborée . Rien a voir avec un site internet ou effectivement il est mis des batiments plus imposants

    Pour le fond; si ils laissent les paturages en zone verte , bien ça sera toujours ça de pris et moi ça me convient parfaitement

  • #9

    sv (jeudi, 18 février 2016 10:52)

    Personne ne dit que les maisons sont pourries aux pâturages, en revanche c'est indéniablement un quartier qui est en dehors du "village": il n'y a ni commerces, ni écoles, ni cinéma, etc.

    On voit tout de suite (et pourtant je n'étais pas encore là à l'époque) que c'est un quartier qui a été "rajouté" à côté d'Orry La Ville, et je maintiens que ce n'est jamais ce qu'on montre quand on veut donner d'Orry une image de village, pour la bonne raison que ce quartier ressemble à tous les lotissements de banlieues résidentielles, et pas à un village de province avec sa place, son église, sa mairie, sa boulangerie, etc.

    Je pense également ne pas être le seul à penser que ce n'est pas en construisant 180 nouveaux logements plus un "dojo" que l'on pourra conserver une ambiance de village. On se retrouve progressivement avec un "centre village" relativement préservé, dont on continuera à afficher les photos pour faire illusion, noyé au milieu d'une petite ville de banlieue (ça ne veut pas dire "pourrie", mais c'est autre chose qu'un village).

  • #10

    Béton (jeudi, 18 février 2016 11:42)

    Ne soyez pas idots avec des arguments peu valables.....

    Relevez un peu le niveau de ce blog et de notre belle commune au passage.

    De qui vous moquez-vous???? "on ne montre pas les pâturages dans les photos sur Orry". Mais qu'avez vous dans la tête..
    Sur les cartes postales de Paris, on montre la tour Eiffel, pas les immeubles de la porte d'Italie... C'est pareil !!!

    Maintenant concernant notre centre, il serait grand temps d'uniformiser, l'architecte des batiments de france change tous les 4-5 ans depuis 20 ans, et impose systematiquement des normes différentes pour les rénovations... du coup notre centre est totallement dépareillé

  • #11

    Chab (jeudi, 18 février 2016 11:47)

    bien que je sois animé d 'un esprit "village", je puis vous dire qu'en l'espace de 15 ans cet esprit à fondu comme nos glaciers .
    Il ne faut pas se leurrer, les paturages ça a été une extension non maitrisée du temps de l'ancien Maire M. C
    et de son prédécesseur clothaire marcel Rivet , c'est dire que déjà a cette époque il avaient envisagé la "Banlieue" ! Pourquoi ?
    une extension de béton sur des terrains n'appartenant pas aux agriculteurs locaux c'est toujours plus aisé .
    D'ou cette excroissance ; qui relie presque la ville d 'a coté .
    sinon je préconise pour les associations quelles pratiquent à l'air libre leur activités . 9a coutera moins cher à tous et l'air d 'Orry , l'air de rien est meilleur que celui des banlieues Parisiennes .

  • #12

    BETON (jeudi, 18 février 2016 12:53)

    ALORS LA TOUT FAUX!!! Les pâturages ne datent pas de l'époque de Clotaire RIvet, mais de bien avant !!!!! Hugot et Joly, alors avant de dire des bêtises remetez tout dans le bon contexte historique!!! ce n'est pas en disant des bêtises plus grosse que vous que vous pourrez informer corectement !
    La seule extension des pâturages sous Chevalier (qui est resté maire 13 ans !!!) c'est le clos St-Jean 3 et l'extension de la rue Mermoz.

  • #13

    sv (jeudi, 18 février 2016 13:41)

    Encore une fois, quelle que soit l'année de construction du quartier des pâturages, il est indéniable que cette zone a été "rajoutée" à Orry, et qu'elle s'apparente plus à un lotissement de banlieue résidentielle qu'a un village.

    Il est d'ailleurs symptomatique qu'à chaque fois qu'on construit massivement, on donne un nom qui rappelle ce qu'on a sacrifié pour bétonner: quartier des "pâturages" alors qu'il n'y en a plus, rue du "vieux village" composée uniquement d'immeubles récents...Les partisans du bétonnage chercheraient-ils à en masquer un peu les effets?
    On peut d'ailleurs compter sur l'inventivité de l'équipe municipale pour trouver un joli nom à l'ensemble immobilier de 130 logements avenue du 18 juin, qui nous rappellera qu'il y avait encore un peu de verdure à cet endroit...


  • #14

    SOYEZ REALISTES ! (jeudi, 18 février 2016 15:49)

    VOUS EN FAITES EXPRES, CE N'EST PAS POSSIBLE!!!!! OU ALORS VOUS FAITES DU 3eme DEGRES????


    COMMENT VOULEZ VOUS CONSTRUIRE SANS EMPIETER SUR DU VERT???? C'EST TOUT SIMPLEMENT I.M.P.O.S.S.I.B.L.E, QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON!!!!

    VOS MAISONS SONT TOUTES CONSTRUITES SUR D'ANCIENNE ZONE DE NATURE!!! C'EST COMME CA, C'EST UN FAIT, QUE CA VOUS PLAISE OU NON!!!

    VOUS NE POUVEZ PAS REPROCHER AUX FUTURES ORRIGEOIS DE FAIRE CE QUE VOUS-MÊME AVEZ FAIT!!!! C'EST TOTALEMENT INTOLLERABLE DE LIRE CE GENRE DE BÊTISES!!!

  • #15

    SOYEZ REALISTES ! (jeudi, 18 février 2016 15:55)

    Loin de moi l'idée de défendre notre maire et son équipe, qui à plein de niveaux sont totallement nuls!!!

    Par contre nous devons êtres justes et dire la véritée!!!!

    S.Para n'a fait que de la cosmétique, l'équipe a hérité d'une voirie dans un état desastreux, les canalisations n'ont pas été touchées pendant 6 ans!!!! Les enfouissement des réseaux votés pourtant par le conseil en 1997 n'ont pas été suivi!!!!

    Les canalisations d'égout fuient un peu partout dans la commune. (plusieurs inspections avaient pourtant préconiser des traveaux urgents à faire pendant les 6 années du règne de Para Ier)

    Si nous avons plus d'habitants, l'économie d'orry ne s'en portera que mieux : plus de clients pour nos commerçants, plus de recettes, ect ect !!!!

    Encore un de vos paradoxes : Vous ne pouvez pas dénoncer la hausse des impots et l'arrivée de nouveaux arrivants!

  • #16

    sv (jeudi, 18 février 2016 16:57)

    CE N'EST PAS PARCE QU'ON ECRIT EN MAJUSCULES AVEC PLEIN DE POINTS D'EXCLAMATION ET DES POINTS ENTRE LES L.E.T.T.R.E.S QU'ON A RAISON!!!!!!!!!

    Blague à part,
    pour la millième fois, effectivement "toutes les maisons sont construites sur d'anciennes zones de nature" comme vous dites, mais construire d'un coup 180 logements plus un "dojo", c'est beaucoup trop pour un village comme Orry, et si j'en crois les autres commentaires, je ne suis pas le seul à le penser.


  • #17

    REALISTE (jeudi, 18 février 2016 17:30)

    Tout comme le stade paraissait démesuré à l'époque, l'école, le gymnase ect ect ... même le projet proposé de maison de la culture semblait gigantesque et pharaonique pour orry....
    Comme toutes les villes Orry grandi, donc plus de locaux public c'est logique!

  • #18

    REALISTE (jeudi, 18 février 2016 17:43)

    Malgré mes majuscules, il ne s'agit pas d'un point du vu personnel, mais de la réalité!!!!!! aussi vrai que 2 et 2 font 4 !


    Oui Orry grandi, la population augmente, ne soyez pas stupides et arrêtez vos contradictions, réfléchissez un minimum !!!! Vous êtes arrivé dans une ville, votre arrivé a été accepté par les locaux, alors FAITES LA MÊME AVEC LES NOUVEAUX!!!! Oui en majuscules!!!! CAr vos propos sont odieux et intolérables!!!!!!

    Les villes grandissent, et ça depuis toute l'histoire de l'Humanité! C'est comme ça!!!!

  • #19

    REALISTE (jeudi, 18 février 2016 18:06)

    De plus, je crois que beaucoup de monde n'a pas de mémoire, même récente!!!

    Pour avoir assisté à deux réunions de l'équipe qui a été élue, ils avaient très clairement évoqué le projet de Dojo, et l'agrandissement des batiments existants!

  • #20

    sv (jeudi, 18 février 2016 18:57)

    C'est intéressant que vous citiez l'école en exemple. En effet elle était justement démesurée (en plus d'être laide, typiquement dans le style d'architecture de banlieue), et elle l'est toujours puisque certaines classes sont vides.

    Vous me reprochez le "paradoxe" de dénoncer la hausse des impôts et l'arrivée de nouveaux arrivants, or je ne dénonce ni l'une ni l'autre: en ce qui concerne les impôts je n'ai à aucun moment évoqué le sujet, et l'arrivée de nouveaux arrivants ne me pose pas le moindre problème, tant que ça n'implique pas un programme de constructions démesuré pour un village comme le nôtre.

    Par ailleurs je vous prie de bien vouloir accepter que nous n'ayons pas la même opinion sur le sujet.

  • #21

    REALISTE (jeudi, 18 février 2016 19:31)

    Ben justement, nouveaux arrivants = des couples qui devraient avoir ou faire des enfants donc = remplissage des classes vides..
    TOI COMPRENDRE??????

  • #22

    Lila (jeudi, 18 février 2016 20:25)

    Pour que des jeunes couples puissent s'installer à Orry il faut déjà que l'immobilier soit accessible, je ne pense pas que le promoteur fasse dans les sentiments et que les prix soient accessible justement à ce type de population....Regardez sur n'importe quel site immobilier les prix des appartements ou des loyers locatifs....du délire ! Bien sur que l'école maternelle est démesurée, projet mal conçu, étude baclée, sans parler de tous les soucis que S.Para a récupéré ( chauffage, isolation....). On ne lançe pas un projet de 180 logements pour remplir une école maternelle voulue par un maire incompétant.

  • #23

    sv (jeudi, 18 février 2016 21:54)

    Oui ça y est, moi comprendre.
    Jusqu'à maintenant, ignorant que j'étais, je croyais qu'on construisait des écoles pour répondre aux besoins des habitants.
    Grâce à vous je sais maintenant que c'est l'inverse: on importe des habitants pour remplir les écoles trop grandes!
    C'est lumineux.
    Merci.
    Je vais essayer de trouver d'autres idées comme celle-là, dites moi si j'ai bien compris:
    on pourrait construire un parking de cinq mille places sur les champs entre Orry et le cimetière. Evidemment il serait vide, donc on construirait des tours pour faire venir des gens avec des voitures, comme ça on remplirait le parking...
    Moi bien compris la leçon?

  • #24

    sv (vendredi, 19 février 2016 09:33)

    Comme vous dites, construire une école trop grande, ça laisse de la marge....
    Je propose donc la construction d'un aéroport à Orry La Ville, au cas où le développement futur de l'agglomération (on ne peut plus parler de "village") en justifierait l'usage...

    Blague à part (encore une fois), votre dernière remarque est intéressante, mais je ne fais partie d'aucune association, et jusqu'à maintenant le vote est secret.

    Mais puisque vous placez le débat sur ce terrain, et que vous avez l'air d'apprécier "la tolérance et l'ouverture vers l'autre", prenez le temps de lire cet extrait d'un article du "Monde" de 2012:

    ------------------------------------------------------


    Pour Marine Le Pen, c'est exactement l'inverse. Ces territoires périurbains sont précisément ceux où elle obtiendrait ses meilleurs résultats: jusqu'à 9 points de plus que sa moyenne nationale. Dans ces espaces situés à une quarantaine de kilomètres des grandes villes, la présidente du Front national pourrait même arriver en tête au premier tour de l'élection présidentielle.
    (...)
    Comment expliquer ces chiffres ? La sociologie recoupe la géographie. Au cours des dernières décennies, ces grandes couronnes périurbaines ont connu de profonds bouleversements sociodémographiques. Les agriculteurs n'y sont plus qu'une poignée. Autour des vieux noyaux villageois se sont adjoints des lotissements pavillonnaires et de petits immeubles d'habitat social. Là se sont installées des populations venues des centres-villes ou, plus souvent, des banlieues proches.

    FRUSTRATIONS SOCIALES
    "Elles sont là par choix autant que par contrainte, explique Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département opinion de l'IFOP. Le choix, c'est celui de la verdure, de la mise à distance de la grande ville et de ses nuisances. La contrainte, c'est celle du prix du foncier et de l'immobilier. Pour pouvoir acheter un petit pavillon à la propriété, les ménages modestes doivent aller de plus en plus loin."

    Selon Michel Bussi, professeur de géographie à l'université de Rouen, les "frustrations sociales" générées par ce "mélange d'éloignement choisi et de relégation subie" seraient propices à l'expression d'un "vote de protestation". Selon lui, ces populations sont victimes d'une "ascension sociale inachevée". Le prix à payer pour la vie qu'ils ont choisie est élevé: emprunts immobiliers, temps de transports, éloignement par rapport aux services publics. L'isolement, qui peut être le fruit de stratégies individualistes, a aussi ses revers: le repli sur soi et le rejet de l'autre.
    ------------------------------------------

    Autrement dit, non seulement dans les zones périurbaines comme la notre le vote FN est souvent plus élevé que la moyenne, mais au sein de ces zones périurbaines, c'est dans les lotissements pavillonnaires et dans les petits immeubles d'habitat social que ce vote est le plus élevé.
    (Vous pouvez d'ailleurs, si vous retrouvez les chiffres, vérifier les résultats à Orry aux présidentielles de 2012: la différence de pourcentage de vote FN entre le bureau de vote correspondant au centre et celui correspondant aux pâturages était du simple au double.)

    Il est donc prévisible que la construction massive de logements sous forme de lotissements et de petits immeubles d'habitat social (c'est exactement ce qui est prévu) fera monter les résultats du FN à Orry La Ville.
    Je suppose que vous ne souhaitez pas une telle évolution de notre village, puisque, comme moi, vous êtes attaché aux valeurs de "tolérance et d'ouverture vers l'autre"...

  • #25

    Yves Mineraud (vendredi, 19 février 2016 17:40)

    Je suis très étonné que le point Goldwin n'ait pas encore été atteitn dans cet échange ... Enfin, cet échange, c'est be

  • #26

    Yves Mineraud (vendredi, 19 février 2016 17:46)

    Bonsoir,

    Même Mozilla veut me couper la chique ... c'est fou.

    Avec deux frères jumeaux, Béton et REALISTE, mais un seul clavier les insultes volent bas et c'est bien dommage dans ce qui doit rester un débat. Enfin, si c'est possible.
    D'autant qu'une insulte en dit toujours plus long sur celui qui la profère que sur celui a qui elle est destinée. Bref.
    Je suis assez d'accord sur les parking et l'aéroport, si on veut rester dans le coup et anticiper, bâtissons.
    Alors là, oui, ils anticipent !
    ;-)

  • #27

    Chab (samedi, 20 février 2016 07:24)

    Salut l'ambiance ! Nous voilà parti sur un débat politique .
    J aime à croire que si nous échangeons ici, c est peut être dans l'interêt collectif . J aimais a y croire me serai je tromper ?

  • #28

    sv (samedi, 20 février 2016 11:03)

    Il me semble justement que la politique, c'est l'intérêt collectif.
    A l'échelle d'une commune c'est une politique municipale, et ça concerne l'intérêt collectif des habitants de la commune.
    Il se trouve qu'il y a visiblement deux opinions qui s'opposent: certains habitants considèrent que c'est une bonne chose de construire près de deux cents nouveaux logements plus un "dojo", et d'autres, dont je fais partie, considèrent que c'est beaucoup trop pour un village comme Orry La Ville.
    C'est effectivement de la politique, et ce n'est pas indigne pour autant, c'est même primordial si l'on considère que notre cadre de vie est important.

  • #29

    La Vie d'Orry (samedi, 20 février 2016 20:06)

    Bonjour,
    Nous rappelons que les commentaires n'engagent que ceux qui les écrivent, et nous sommes navrés de voir la tournure que prennent certains commentaires.
    L'attaque concernant les commerçants est particulièrement odieuse, et nous prions l'auteur de ces lignes de ne pas utiliser ce site pour des attaques gratuites de ce genre.

  • #30

    Mortier (dimanche, 21 février 2016 08:56)

    Vous avez sans aucun doute raison sur le fond pour votre remarque . Toutefois vous ne vous génez pas pour engendrer, initier ce genre de débat. Qui ne peuvent que dégéner par la nature meme de votre site : un blog
    La libre expression a ses limites


    La diffamation

    La Loi du 29/07/1881 encadre la liberté de la presse, en réprimant notamment l’énoncé de propos diffamatoires à l’encontre d’une personne.

    La diffamation est définie par l’article 29 de la loi de 1881 : « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés. »

    En vertu de la liberté d’expression, il ne peut être porté atteinte à l’honneur ou à la considération d’autrui sans avoir à en répondre ensuite devant les tribunaux.

    Pour que l’infraction pénale de diffamation puisse être retenue, il faut pouvoir démontrer l’existence des conditions cumulatives suivantes :

    L’allégation d’un fait précis
    La mise en cause d’une personne déterminée
    L’atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne
    Le caractère public de la diffamation

    Si l’allégation d’un fait précis contre une personne déterminée, qui porte atteinte à son honneur ou à sa considération rendue public est rapportée, le délit de diffamation est présumé.

    L’action en diffamation obéit à une procédure complexe, qui est enfermée dans un délai court (3 mois à partir de la publication des propos incriminés) et qui nécessite l’intervention d’un avocat spécialisé.

    Il est important de noter qu’au préalable à l’exercice de l’action en justice, à l’encontre de la personne présumée auteur de la diffamation, la personne désignée dans les propos incriminés peut faire publier une réponse sur le site Internet de l’auteur. Il s’agit de ce qu’on appelle le droit de réponse. L’exercice de ce droit vise à faire cesser ou réduire le préjudice subi par la victime de diffamation.

    Le blogueur ou webmaster du site Internet a l’obligation de la publier dans les 3 jours suivants réception, à la même place et dans les mêmes caractères que l’article en question. A défaut, il encourt une amende.

    Selon un arrêt de la Cour de cassation du 27/11/2001, la demande de réponse doit être adressée au directeur de la publication du site, dans le délai de 3 mois suivant la mise à disposition des propos au public. Une procédure stricte est à respecter (le Décret d’application du 24/10/2007 détaille la procédure à suivre : pouvoir prouver l’envoi et la réception de la demande, la lettre doit contenir les références du contenu contesté, la réponse doit être écrite et de même longueur des propos ou moins).

    La diffamation vise à sanctionner le fait de tenir des propos volontairement mensongers qui nuisent à la réputation de personnes physiques ou de personnes morales (sociétés). Dans le cas où les propos tenus par le présumé auteur de la diffamation le sont de parfaite bonne foi ou lorsque les propos ne sont que le reflet de la vérité, il est possible pour lui d’alléguer l’un de ces deux moyens de défense, afin d’obtenir sa relaxe : la bonne foi ou l’exception de vérité.

  • #31

    February (dimanche, 21 février 2016 09:52)

    Je résume, la municipalité propose de garder 10 hectares en espace vert, ça ne va pas ! Une salle de sports supplémentaire pour vos enfants ou vous même, ça ne va pas! Vous avez des supers commerçants, ça ne va pas ! la municipalité propose des logement neufs pour justement remplir les écoles, faire vivre le village, ça ne va pas non plus, etc etc
    Et pourtant tout parent que nous sommes, ne serions nous pas contents d'avoir un jour nos enfants et petits enfants vivre à Orry ? et le respect de la Loi sur les logements ça vous parle ou c'est que pour les autres ?
    En fait votre blog c'est un défouloir à frustration personnelle. il est vrai que l'Homme a toujours eu besoin de boucs émissaires, c'est si pratique "la faute des autres"
    Mais vous vous proposez quoi? vous faites quoi pour votre village ?
    C'est vrai que la municipalité actuelle fait des erreurs, ne communique pas toujours bien et assez, a renié quelques unes de ces promesses de campagne. Mais que sait-on vraiment de la situation que leur a laissé leur ancien maire? Je pense que vous même vous l'ignorez car visiblement mettre toute votre énergie a écrire serait bien plus utile si vous veniez siéger au conseil municipal. Vous avez l'air d'avoir toutes les bonnes réponses. J'oserais dire que c'est même criminel de ne pas le faire.
    Et puis est ce que vous vous êtes demandé si les informations de la viedorry sont exactes ? les chiffres sont-ils bons ? les additions justes ? non, vous foncez tête baissée.

    Merci à "Mortier" pour son commentaire sur la diffamation si instructif.

    Mais continuez donc à tourner en rond, bientôt vous aurez tellement creusé qu''on aura peut être une piscine à Orry la Ville

  • #32

    MANAUDOU (dimanche, 21 février 2016)

    Il y a eu une piscine à Orry, à côté du ciné

  • #33

    Manon (lundi, 22 février 2016 06:43)

    C est là que tu t"entrainais Laure ?

  • #34

    un curieux (lundi, 22 février 2016 11:46)

    C'est pas le bon coin par contre ici

  • #35

    Yves Mineraud (lundi, 22 février 2016 18:25)

    Bonsoir,

    s'engager dans vie municipale, que ce soit pour être aux affaires ou pour commenter ce qui est fait dans la commune, c'est pareil.
    Et ce, que ça plaise ou pas à l'équipe en place, c'est la vie de la cité, c'est y participer de décider comme de se trouver opposé à certains choix. Et de le dire.

    On ne va quand même pas plaindre les élus s'il le sont, puisque c'est ce qu'il ont voulu au départ ! C'est vrai que c'est un risque, être élu, mais il faut bien se présenter pour en subir les conséquences éventuelles ...

    Quant à commenter les choix qui sont faits, même si c'est déplaisant c'est une expression de la démocratie qui n'a à se justifier d'aucune façon. Il ne manquerait plus que ça, maintenant ...

    Renier certaines promesses de campagne ? Plait-il ? Ce fut une campagne de procès d'intentions et de calomnies envers ceux qui restaient de l'ancienne équipe municipale, plus ceux qui les avaient rejoints, et à qui étaient prêtées les plus vilaines intentions comme de défigurer le village à grand coup de pelleteuse. On voit bien le résultat de ces mensonges aujourd'hui ...
    Et puis un grand nombre d'élus actuels étaient déjà présents dans le conseil précédent, et qui voudrait nous faire croire qu'ils découvrent aujourd'hui une situation qu'ils ne connaissaient pas jusque là ? C'est une plaisanterie ou quoi ?
    Peut-être plus simplement, hélas, parce qu'entre les cocottes en papier fabriquées en plein conseil et l'absentéisme récurrent ils ne prenaient pas la peine de lire les dossiers ?

    Ce qui est incroyable, comme le soulignait un contributeur, c'est cette agressivité et ces insultes qui se mettent à voler bas uniquement parce que d'aucuns osent dire simplement, et clairement, qu'ils ne sont pas d'accord ...
    Ça plait ? Tant mieux. Ça ne plait pas ? Tant mieux.

    Bonne soirée.

  • #36

    Nicolas Spengos (lundi, 22 février 2016 22:06)

    Tant de lâcheté et de fiel dans les commentaires de certains anonymes me rappelle très désagréablement le style épistolaire d'un certain site www.epom60.com d'avant les élections. Site promptement (et fort opportunément) sabordé à peine quelques jours après le deuxième tour - ça évite toujours d'aller comparer les promesses de campagne avec la réalité.
    Bonsoir à tous, et merci à celles et ceux qui néanmoins animent ici un débat courtois et respectueux.
    -- Nicolas Spengos

  • #37

    Yves Mineraud (mardi, 23 février 2016 12:21)

    Bonjour,

    amusons nous un peu avec l'histoire ...

    Bulletin EPOM N°1 :
    "Pour changer ou stopper les projets disproportionnés:
    La Maison dite de la Culture, Les Immeubles de Logements Sociaux qui défigureront notre centre
    village, ou encore Les 2 ou 3 hectares constructibles sur les terrains sportifs du Sivom et l'ex terrain L'Oréal, qui dénatureront l'aspect naturel du quartier des Pâturages.
    Nous proposerons une nouvelle vision harmonieuse et économique, sans augmenter les impôts locaux,
    ni surendetter la commune pour de longues années."

    Très bel article non ? Surtout à relire en february 2016 ...
    Quand je parle de foutage de gueule, on se demande bien où je vais le chercher.

  • #38

    Yves Mineraud (mardi, 23 février 2016 12:22)

    Bulletin EPOM N°2 :
    "• Une mise à disposition hebdomadaire du service Allo Navette pour les aînés.
    • Création d'un service à la demande pour répondre aux besoins du quotidien (déplacement au cimetière, déplacement pour recherche d'emploi..).
    • Une optimisation de notre caisse d'actions sociales et une offre supplémentaire de logements d'urgence.
    • La création d'un foyer logement pour les aînés à la place du local des pompiers.
    • Une participation de la commune à un voyage annuel pour les aînés.
    • Une bourse de 350 € pour aider à l'obtention du permis de conduire pour nos jeunes de 18 à 25 ans en échange de 35 heures de travail d'intérêt collectif - Aide au financement du BAFA (Brevet d'Aptitude à la Fonction d'Animateur).
    • Un soutien aux entrepreneurs individuels et aux commerçants locaux, en allégeant leurs taxes. pour maintenir et créer les services de proximité.
    • L'Amélioration des festivités habituelles, panier gourmand. après-midi dansant et représentations annuelles.
    • La Dynamisation des liens intergénérationnels en relançant un conseil municipal des jeunes et des anciens."

    Allo Navette existait déjà, service instauré sous la précédente mandature. Avec le soutien massif de tous les conseillers ?

    Le service à la demande, on a des informations ?

    Optimisation de la caisse d'actions sociales (sic), logements d'urgence ?

    Foyer des anciens à la place du "local pompiers" ?
    Voyage annuel des aînés ? (les aînés, ça c'est bon pour les voix)

    Les 350 euros d'aide pour le permis sont passés où ?
    Le soutien au commerçants ?
    L'amélioration des festivités ? On coupe les subventions aux associations et on construit un indispensable dojo ...

  • #39

    Yves Mineraud (mardi, 23 février 2016 12:23)

    Bulletin EPOM N°2 (suite) :
    •La mise en place de la vidéo surveillance dans la commune aux endroitsjugés stratégiques.
    •Un partenariat associations / commune pour le dispositif « voisins vigilants ».
    •La présence de notre Police Municipale sur la voie publique au plus près des habitants.
    • La mise en place de services d'astreintes en cas de neige, de fortes pluies, etc.
    • Une visite régulière de toutes les rues pour mesurer la qualité du nettoyage effectué.
    • Un plan d'éclairage des rues. réalisé de manière concertée."

    La vidéo surveillance, c'est fait, en loucedé aux entrées et sortie du village, avec la CC de Chantilly.
    Les voisins vigilants, c'est les voisins vigilants tous seuls.

    La Police Municipale, heu oui, c'est la Police Municipale, et elle fait son boulot comme avant.

    Services d'astreintes ? Celle-là, il fallait oser la mettre sur un bulletin. Et mettez de l'écran total quand il y a du soleil, aussi.

    Mesure de qualité du nettoyage des rues. Ça se fait quand sortent les conseillers, tard le soir, de nuit, dans la discrétion ...

    Le plan d'éclairage des rues de manière concertée ? Toutes les lumières sont de nouveaux allumées, on ne sait pas pourquoi parce que ça s'est fait sans concertation. Où alors on n'a pas éclairer ma lanterne en plus de mon réverbère.

    Bulletin EPOM N°2 (suite 2) :
    • Une politique de communication factuelle, objective et pédagogique.
    • Une concertation élargie à l'ensemble des acteurs de la municipalité, citoyens. tissu associatif (mise à disposition d'un cahier de doléances électronique, réunions publiques).
    • Un dialogue apaisé, régulier et constructif avec les institutions (la Communauté de Commune de I'Aire Cantilienne (CCAC). le département. la région). le PNR (Parc Naturel Régional). l'Institut de France. l'ONF. les syndicats intercommunautaires et la préfecture).
    • Un journal et un site internet sous la responsabilité d'un comité de rédaction,
    • Une attention particulière aux demandes et besoins des habitants.
    • Un management de l'organisation des services de la commune et du personnel communal. tourné vers l'habitant et ses besoins (déneigement. propreté, pannes d'éclairage, etc...)"

    La communication factuelle, on est en plein dedans : aucun fait, aucune communication.

    Concertation élargie, dialogue apaisé et régulier ? Elle est très bonne, on ne répond ni aux courriers ni aux mails, on ne dit rien, on ne se montre pas. On réunit juste la chambre d'enregistrement quand c'est réglementairement le moment.
    Comité de rédaction, attention particulière aux demandes des habitants ... Je comprends la rancœur de ceux qui se sont fait berner !

    Management des services de la commune ? Pareil, oser mettre ça dans un programme électoral, c'est juste insultant envers les salariés.

    Enfin, cerise sur le gâteau : "Vous avez des demandes, notre devoir est d'y répondre. Nous serons à votre service."
    Celle là, je veux l'encadrer et la mettre sur ma cheminée, entre le taureau Espagnol et le chalet suisse. Je peux ? Et à qui dois-je verser des droits d'auteur, pour ne pas écrire de hauteur ? Magnifique.

    Bulletin EPOM N°3 :
    "Dimanche 23 mars, une forte majorité d'entre vous s'est prononcée en faveur de notre programme pour le village.
    Les candidats de la liste Ensemble Pour Orry Montgrésin vous remercient chaleureusement pour votre soutien."

    Pas de quoi Marcel, ce fut un vrai plaisir, revenez quand vous voulez qu'on rigole un coup. J'ai corrigé quelques fautes en faisant mes copiés collés, j'en ai ajouté d'autres, c'est du boulot la comm' l'air de rien.

    Avec le recul, et pourtant on manque de place pour les créneaux, si ce n'était pas simplement à pleurer il y aurait de quoi se marrer.
    Mais c'est triste, vraiment, de prendre les gens à ce point pour des imbéciles, c'est affligeant, ça n'est pas glorieux.
    Honte à ceux qui se sont prêtés à ce petit jeu plutôt minable.

    Yves Mineraud
    PS : et merci beaucoup à Nicolas Spengos de venir ici et de m'accompagner sans masque. Je me sentais un peu seul !
    ;-))

  • #40

    Nicolas Spengos (mercredi, 24 février 2016 10:04)

    @Yves Mineraud: larvatus prodeo :-)

  • #41

    Yves Mineraud (mercredi, 24 février 2016 16:09)

    @Nicolas Spengos : absit reverentia vero ;-)

  • #42

    Laissebéton (mercredi, 24 février 2016 23:24)

    La liberté d'expression connaît d'autres limites.
    JesuisLavied'Orry (comprenne qui voudra).

  • #43

    Laissebéton (mercredi, 24 février 2016 23:27)

    Une piscine en plus d'un dojo. Vous vous surpassez cher February.

  • #44

    Locution (jeudi, 25 février 2016 11:30)

    Errare humanum est, perseverare diabolicum

  • #45

    Yves Mineraud (jeudi, 25 février 2016 16:35)

    Bonsoir,

    Boni pastoris est tondere pecus, non deglubere ...
    Quand je pense que certains se plaignent encore du manque d'intérêt pour les "Pâturages", hein ... ;-))

  • #46

    February (dimanche, 28 février 2016 10:54)

    Mens sana in corpore sano