Ce qu'il faut retenir du Conseil Municipal du 22 janvier 2015

Partagez cet article!

Bail du logement situé au-dessus de l’ancien pressing

Il s’agit de refaire un bail sans changer le prix du loyer mais en changeant les clauses d’indexation ; l’achat de cet appartement devrait être signé la semaine prochaine (NOTA : le local de l’ancien Crédit Agricole n’est toujours pas loué c’est pourquoi l’offre de location reste sur les vitrines).


Modification des tarifs cantine scolaire pour les extérieurs

Cela représente une augmentation de 18% ; aucune comparaison avec les tarifs pratiqués par les communes voisines n’a été faite.


Subventions pour mise aux normes de la salle polyvalente et Dojo

Des demandes de subventions auprès du Conseil Général ont été votées :

- pour la construction de nouveaux vestiaires aux normes pour la salle polyvalente (en lieux et place de la zone de stockage, celle-ci étant déportée dans l’ancien logement du gardien puis une extension de ce lieu étant construit) ;

- pour la construction d’un Dojo situé devant la salle polyvalente ; les travaux sont envisagés pour commencer en septembre 2016.


Autorisation de mandater des dépenses d’investissement avant le vote du budget

La municipalité s’est fait voter une autorisation d’engagement de 500 000€ sur les trois premiers mois de l’année sans vraiment donner d’explications précises ; malgré les demandes en conseil aucune information sur la réalisation du budget 2014 n’a été fournie.

Il aurait été judicieux de présenter une vision globale de la réalisation du budget 2014 afin d’appliquer cette autorisation uniquement aux lignes qui pourraient le nécessiter et non pas faire un chèque en blanc sans discernement.


Vente de terrain rue Molière

Point retiré de l’ordre du jour mais M. le Maire informe le Conseil que la municipalité envisage de vendre ce terrain pour la construction d’un logement : la municipalité continue de vouloir vendre les réserves foncières de la commune.


Arrêt du projet de PLU

Le projet de PLU est désormais arrêté ; durant les trois prochains mois il va circuler dans les différentes administrations (Préfecture, Chambre d’agriculture, PNR, Institut de France, etc…) afin de recueillir leur approbation ; ensuite une enquête publique permettra aux Orrygeois de consulter le projet et de faire leurs remarques ; enfin la municipalité prendra en compte (ou pas) les remarques formulées par les administrations ou les particuliers (cependant seules les remarques mineures sont en général prises en compte sauf à relancer la consultation des administrations) ;

 

Remarques faites par le Conseil Municipal sur le PLU :

 

  • Le classement en Espace Boisé Classé (EBC) de la forêt de Chantilly a été retiré du projet final de PLU ; ainsi l’Institut de France pourra continuer sa politique de coupe à blanc dans tout le massif forestier ; il aurait été plus judicieux de conserver cette contrainte quitte à la supprimer à l’issue de la consultation des administrations si la remarque avait été formulée.
  • L’Opération d’Aménagement Programmé (OAP) situé devant l’école maternelle comporte désormais au minimum 91 logements dont au minimum 30 en collectif ce qui représente 3 à 4 petits immeubles : ceci ne correspond pas à ce qui a été présenté lors des réunions publiques ; il s’agit donc bien d’une politique de construction de la nouvelle municipalité qui y perdra également sa dernière réserve foncière.


Pour commenter sans que votre nom apparaisse, veuillez cliquer sur Déconnexion Jimdo tout en bas de la page

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Jacques (mercredi, 28 janvier 2015 11:15)

    Acheter vendre c'est le lot de chaque municipalité
    là ils ont acheté le centre vile et là ils vendent pour construire
    le foncier va et vient non ? Moi j ai toujours entendu qu'il manquait du logement
    Tout a chacun a un jour voulu se loger a Orry et demain idem , c'est inéluctable.
    Tout a chacun a besoin de se loger

  • #2

    claudine (mercredi, 28 janvier 2015 12:45)

    Il me semblait qu aucun logement collectif ne devait être construit
    Allons nous devenir un village dortoir ou nous priorisons encore plus l entassement des habitations sur de faibles superficies ?
    Effectivement cela augmentera les recettes de la commune avec les impôts mais déjà on ne peut plus appeler Orry la ville village donc avec ces nouveaux logements, nous serons de plus en plus urbanisés
    Et pour la salle polyvalente, tout cet argent pour un dojo, non pas que je veuille discréditer ce sport mais n y a t il pas plus urgent a faire tel que nos aines, on en parle très peu, contribuer aux ravalements a faire pour les maisons qui longent la départementale et qui en auraient bien besoin, et bien d autres sujets qui mériteraient un traitement rapide

  • #3

    Jacques (mercredi, 28 janvier 2015 19:43)

    vous avez raison le long de la départementale c 'est pas jojo
    Pour le dojo moi j estime que ça fait partie de l agrandissement de
    la salle de sport et vu que c est blindé ça fera pas de mal
    Pour les construction je vois que l on parle de logements collectifs
    Mon épouse et moi même avions cru comprendre aux réunions qu'il s'agissait de logement mitoyens Ceci dit nous avons peut être pas bien compris

  • #4

    sandrine (jeudi, 29 janvier 2015 10:39)

    je ne sais pas si l'on peut dire que le foncier va et vient ! Une fois construit, difficile de revenir en arrière. La majorité va vendre TOUT ce qui reste d'urbanisable, Orry va être transformé, défiguré avec toutes les nuisances qui cela va engendrer. Revoyez leurs tracts de campagne, ce n'est pas ce qu'ils avaient prévus.

  • #5

    Yves (vendredi, 30 janvier 2015 17:04)

    Foutage de gu..., point barre.
    Quand je pense que, pendant la campagne, ces gens que l'on ne voit plus nulle part (ils on du êtres enlevés par des extras terrestres) faisaient leur campagne contre un Orry bétonné par la liste "Buisson", c'est franchement lamentable ... Le mensonge et la mauvaise foi, ça va deux minutes !

  • #6

    Marcelle (samedi, 31 janvier 2015 09:39)

    Réponse à Jacques
    Vous avez raison : il manque des logements et Orry doit également se construire (d'autant plus que nous avons 2 gares et la pression de l'Etat est forte); cependant l'important pour une municipalité est de maîtriser cette urbanisation ; cela se fait grâce au PLU (mais si les zones constructibles ont été vendues et construites il faudra en désigner d'autres ; certains devraient y trouver leur compte !!!) mais aussi par des réserves foncières communales judicieusement situées afin de contrebalancer la pression des promoteurs ; ne pas oublier également que d'ici quelques années (2020 maximum)la compétence de l'urbanisme passera à la communauté de communes et si Orry la ville ne détient pas de réserve foncière elle n'aura plus son mot à dire (voilà un cadeau empoisonné pour la prochaine municipalité !)