Voeux de la Municipalité

Partagez cet article!

Samedi dernier a eu lieu la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité.

Il s’agissait pour la nouvelle majorité municipale de réaliser cet exercice pour la première fois.

 

Que peut-on en retenir ?

 

Pour le travail effectué sur l’année 2014 :

 

M. le Maire s’est montré satisfait de la prise en main des différents dossiers suite aux élections de mars dernier ; en particulier les nouveaux rythmes scolaires qui selon lui donnent satisfaction à tout le monde (est-ce vraiment le cas ?), et les travaux de voirie ou dans les bâtiments publics réalisés.

 

Le travail envisagé en 2015 :

 

M. le Maire a annoncé que le projet de PLU serait arrêté au conseil municipal de fin janvier, d’autre part différents projets arriveront petit à petit en cours d’année : le projet de pôle culturel (aucune information n’ayant filtrée, on est en droit de se poser des questions vis à vis des promesses de campagne), le passage de la fibre optique dans Orry, le passage à la redevance incitative pour nos déchets et la mise en place de caméras de vidéo-protection (à noter cependant que ces trois derniers points sont de la compétence de la Communauté de Communes ou du Conseil Général et non de la municipalité !).

En résumé la nouvelle municipalité suivra ce que d’autres instances réaliseront et n’envisage que très peu d’actions en propre.

 

La cérémonie s’est terminée par le traditionnel pot de l’amitié partagé avec le conseiller général Jérôme Bascher et quelques maires voisins (seuls cinq maires étaient présents ou représentés sur les onze de la communauté de communes).

Pour commenter sans que votre nom apparaisse, veuillez cliquer sur Déconnexion Jimdo tout en bas de la page

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    legrand (mercredi, 21 janvier 2015 11:19)

    La réforme des rythmes scolaires à Orry ne me semblent pas appartenir au registre des réussites de la municipalité! C'est une hypocrisie de dire que ça l'est! Pour deux raisons au moins, la première est qu'il n'y a, de fait, aucun changement effectué dans le respect du principe de la réforme puisque les journées n'ont pas été allégées dans leur durée: les heures de cours n'ont absolument pas changé sur l'ensemble de la semaine et nous avons tout simplement un report des heures de cours du vendredi après-midi sur la matinée du mercredi; or il faut se souvenir que la réforme visait à concentrer les apprentissages sur les matinées et à alléger les après-midi, cela dans le but d'éviter la fatigue des enfants et les difficultés scolaires...!
    Sur ce point donc : zéro pointé !
    Donc, dans les faits, l'après-midi du vendredi a été libérée - ce qui correspond à 3h de cours qui n'ont donc plus lieu le vendredi mais le mercredi.
    C'est sur cette plage que la municipalité a concentré ce que l'on appelle les APS (Activités Péri-Scolaires).
    Eh bien, à ce sujet, il ne semble pas qu'il y aie lieu de se réjouir non plus car j'ai pu constater de la part de plusieurs élèves - que je connais, dans les classes de CP - que l'engouement pour les APC n'a pas dépassé la première semaine de septembre. Nombreux enfants assisteraient donc aux APC sans y trouver ni joie ni instruction...
    Je suis triste d'avoir à faire ce constat. Je ne sais pas ce qu'en pense sincèrement la directrice de l'école. En tout cas si la municipalité est satisfaite, il y a soit de la forfanterie, soit une réelle méconnaissance de la réalité.
    Le sujet est pourtant important et je me demande si La Vie d'Orry ne devrait pas se pencher elle aussi sur le sujet afin d'être force de proposition... un un rapprochement avec l'UPPE pourrait être utile!

  • #2

    Jacques (dimanche, 25 janvier 2015 20:38)

    Effectivement d'autant que c 'est le conseil des écoles qui a
    décidé des jours et du nombre d 'heures et non pas la Municipalité .La méconnaissance est l'affaire de tous.
    Plus il y aura d 'acteurs participatifs actifs mieux s'en portera la démocratie

  • #3

    Sandrine (lundi, 26 janvier 2015 09:04)

    A la base, si le décret n'avait pas été assoupli par le successeur de Mr Peillon en Mai 2014 avec possibilité de grouper les 3h sur 1 après-midi, les enfants auraient eu (au moins) une répartition de ces 3h sur les jours de la semaine. Que voulez vous, ce décret, a offert sur un plateau d'argent LA SOLUTION de FACILITE pour tous SAUF pour nos enfants...

  • #4

    Jacques (mercredi, 28 janvier 2015 11:17)

    exact !